Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 14:30

livres-1---3-.jpg 

 

Comment on –t-ils pu faire du mot libéral, venant directement d’une valeur humaine aussi fondamentale, une chose aussi monstrueuse ?

En ne parlant plus de chômeurs mais de demandeurs d’emploi, est que cela  a fait disparaitre le chômage ? Sans doute veux-t-on nous faire penser qu’il suffit de le vouloir  et le demander gentiment pour obtenir un travail.

En poésie et en littérature en général, on aime les mots. Pour ce qu’ils veulent dire mais aussi parfois pour ce qu’ils laissent entrevoir de mystères et de richesses. Dans le domaine politique et des médias, les mots sont devenus des instruments d’intoxication et de manipulation.

Nous pouvons en déceler chaque jour dans la presse quotidienne et les journaux télévisés.

- On voudrait nous faire croire qu’un SDF n’est qu’un clochard,  alors qu’il est tout simplement incapable de se loger, même si le plus souvent, il travaille

- Depuis quand les frappes chirurgicales sont-elles des bienfaits pour la santé publique ? On sait bien que ce sont des bombardements qui ne consistent pas à parachuter des colis de la croix rouge.

- N’y a t il rien de choquant lorsque le présentateur du journal télévisé de TF1 annonce une grève comme une prise en otage des usagers ?

- Nuance : On ne parle pas de quota dans la police mais d’une culture du résultat.

- Depuis le 9 décembre 1905, la France est républicaine et laïque, L’intégration de la pratique de la religion musulmane doit très logiquement en suivre les préceptes. En quoi le fait d’annoncer solennellement que notre pays est basé sur des valeurs chrétiennes va favoriser le débat ?

- Quand on parle de Sarkozy, pourquoi ne dit –on jamais immigré de seconde génération ?

- Il paraît que l’on ne doit pas confondre, ce n’est pas parce qu’on fait entrer des investisseurs privés dans la poste que l’on à la droit de parler de privatisation… Au fait qu’ont-ils fait de l’EDF ? Je sais juste que je suis devenu un client et non pus un usager.

- Pourquoi, lorsqu’on entend réforme, on s’attend aussitôt à perdre rapidement de nos droits sociaux ?

- Depuis que les policiers font partis des brigades anti criminalité, qui sont les gardiens de la paix ?

- De quelle agression, le bouclier fiscale est il sensé nous protéger ? Les riches ont-ils si peur de payer leurs impôts par solidarité à la société ?

- Les vices de formes ne sont ils pas des formes de vices pour blanchir la classe politique et les puissants ?

- On prend aussi beaucoup de précaution pour parler de la misère sociale, les quartiers populaires sont passés de ZUS zone urbaine sensible, à ZEP zone d’éducation prioritaire, ou encore CUCS contrat urbain de cohérence sociale mais toujours appelés avec une certaine distance de quartiers sensibles alors qu’il s’agit réellement de ghettos de pauvres.

- N’êtes vous pas comme moi stupéfait d’entendre parler de mixité sociale qui ne traduit en rien une volonté de réduire le fossé entre les riches et les pauvres mais tout simplement de les faire coexister pacifiquement ?

- Je n’ai d’ailleurs toujours pas compris ce que voulait dire une discrimination positive. Au même titre que de nombreux oxymores tels que le développement durable, le capitalisme moral, l’égalité des chances ou le commerce équitable. Le meilleur revenant à notre ministre de l’économie parlant d’une croissance négative.

- Pourquoi tous ces circonvolutions de langage ? L’hôtesse de caisse a t elle de meilleures conditions de travail que les anciennes caissières ? Est-il plus agréable de mourir de malnutrition que de mourir de faim ?

- Qu’est devenu le terrorisme anarcho-autonome de l’ultra gauche ?

 

Dans les documents officiels européens connaissez vous la signification des JAMP c'est-à-dire des jeunes avec moins de possibilités. L’éducation nationale détient les plus belle perle de la langue de bois.

- Elle qualifie ses professeurs de d’inducteur pédagogique de méta cognition et la gymnastique d’activité poly musculaire rythmée. Pas étonnant qu’un simple ballon devienne un référentiel bondissant et du même coup le ballon de rugby s’apparente à un référentiel bondissant aléatoire.

- Les parents dans le même temps deviennent des auxiliaires biologiques de connaissance. Il est vrai que les élèves les plus nuls se voit sanctionnés par des commentaires abscons qui évitent de les traumatiser comme « Les objectifs pédagogiques sont inadaptés à ses potentialités mais sa marge de progression n’en demeure pas moins substantielle. »

- Pourquoi les appeler professeurs des écoles si on ne souhaite plus les voir maître de leur classe surpeuplée en supprimant les moyens nécessaires ?

Dans le monde de l’économie et de l’entreprise, les mots servent aussi à transformer les messages

- La solidarité sociale a été pensée par le conseil national de la résistance et mise en place grâce à la ténacité d’Ambroise Croizat ministre du travail du 21 novembre 1945 au 4 mai 1947. On veut, à tous prix, nous faire croire que ces cotisations sociales, salariales et patronales, seraient en fait des « charges sociales » responsables de tous les maux de l’entreprise : Chômage, difficultés d’exportation, frein à l’investissement…

- Pour me faire culpabiliser, on me dit que ma retraite est payée par les jeunes actifs… qu’a-t-on fait du salaire différé auquel j’ai cotisé depuis plus de quarante ans ?

- Tant d’anglicismes nouveaux: Turn-over, brainstorming, deadline, coaching… Management et briefing, n’est ce pas tout simplement une réunion avec le chef ?

- On incite même les entreprises au « Benchmarcking » qui n’est en fait que l’appellation distinguée pour de l’espionnage industriel

- Pourquoi les profits financiers ne sont ils pas soumis à la taxe à la valeur ajoutée (TVA) est-ce que c’est parce que cet argent à été soustrait à la richesse du travail ?

Cette langue de bois ne me fait pas rêver un monde meilleur. Je ne souhaite pas être materné ou rassuré. Ce mode d’expression tiède et mou n’arrive pas à me dissimuler les difficultés du monde et toutes ses inégalités.

 

 

Merci au travail de Franck Lepage et de toute l’association « Le Pavé »

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Olga Guyot 02/05/2011 11:33


Bon sang !!! Là nous sommes au coeur du problème, dirait-on, j'en apprends encore !!!
Amitiés
Olga


libre necessite 02/05/2011 11:41



Et oui il faut rester vigilant. Amicalement Dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->