Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 11:57

maxi 14480[1] 

 

La faune du matin

S'enfuyait affolée

Niché sous les sapins

Nous observait passer

 

Par un sentier de pierres

Sur les coteaux abrupts

Nous cheminions austères

Sans nous soucier du but

 

Figé par ton silence

Mon esprit engourdi

Perdait toute éloquence

Devant cette apathie

 

Comment trouver les mots

Pour renouer tous deux

Regarder à nouveau

Dans le fond de nos yeux

 

L'exemple de la nature

Ne nous a pas permis

De soigner la fêlure

En sonder  l’alchimie.

 

Emprunterons-nous encore

Tous les deux ce chemin.

Ou laisserons-nous le sort

A l'amour mettre fin.

 

Pourquoi cette harmonie

Ne m'as pas inspiré

Pour trouver la magie

Qui t'aurait fait m'aimer 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 10:04

P1050273 

 

 

 

 

Enfin cette fois çà y est, L'envie va prendre corps,

Le projet est bien clair, les conditions requises,

Je ne peux plus nier aveuglement mon sort.

La vie me paraît simple, ma décision est prise.

 

 

Placé au pied du mur, je ne peux reculer.

Pourquoi entretenir une fois encore les doutes?

Savoure maintenant tes vœux réalisés.

Pour voir clair enfin, tout au bout de ta route.

 

 

Les errements du passé m'ont gâché bien des nuits

Rompre avec ces tourments, est ce que je le puis?

Après tout je suis libre de faire ce qu'il me plait.

 

 

Ne faut-il pas encore invoquer la raison ?

Est-ce bien sage à mon âge d'éluder les questions?

Un jour je le ferai, un jour avant jamais.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 14:08

 

P1040425 - Copie 

 

Réunissez ces cœurs,

Dans un décor magique.

Laissez les âmes sœurs,

Portées par la musique.

 

Tout le bonheur promis

S'écoule entre deux êtres,

Apeurés et meurtris.

Enfin ! Se reconnaître !

 

Des gestes et des baisers,

Tous les mots de tendresse.

Enfin pouvoir aimer,

Et oser les promesses

 

Douce sera la route.

Une vie engagée,

En attentive écoute,

D’affection échangée

 

Le bonheur est facile,

Simplement prodigué.

La force d’une idylle

Doublement conjugué.

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 11:32

      femme africaine                femmes 2                   femme indienne

 

 

 

Ma part féminine est aujourd’hui en fête

Amoureux respectueux de vos atouts subtils

Souffrez mes dames cette petite blueuette

En l’honneur de vos dons d’une force tranquille

 

Pas une heure sans louer votre délicatesse

Votre persévérance et votre humanité

Pourquoi se limiter à un jour d’allégresse

Pour clamer haut et fort votre féminité

 

Sauvez la société d’un monde en décadence

L’homme sera bien éclairé à vous faire confiance

Cette place en mon cœur vous est pleinement acquise

 

Croyez en vos atouts de douceur modérée

De détermination finement assurée

Occupez cette place en totale maitrise

 

 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 16:39

  P1090375

 

En pensant à toi,

Je me dis qu'il est temps

Ne plus perdre de temps

M'occuper de toi

 

M'occuper de toi

Pour continuer ce "nous"

Nous sentir follement "nous"

M’imprégner de toi

 

M'occuper de nous

Pour que tu restes toi

En partageant ce toit

Une envie d’être nous

 

M'occuper de nous

Une chance égoïste

Ou plutôt hédoniste

A vivre entre nous

 

A te regarder toi

Exhausser ce désir

Et garder ce plaisir

Uniquement avec toi

 

 

Plus jamais loin de toi

Toujours un bonheur fou

Une envie d’être "nous"

Et…….m'occuper de toi

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 14:23

 90125879 d7179d6173[1]

 

 

 

Jamais de cette eau claire, ruisselante des cimes

Tu ne pourras un jour apprécier la douceur.

La beauté d'une femme t'a plongé aux abîmes

Te laissant entrevoir de ses charmes la fraîcheur.

 

Dans ton regard d'envie, je lis la déception

Elle est bien trop jolie et d'un âge trop tendre

N'y songe pas un instant, enterre tes illusions,

La cause est sans appel, oublie la sans attendre

 

Crie ! Pleure ! Supplie les dieux! Jamais de cette déesse

Tu n'obtiendras le cœur, ni la moindre caresse.

Tu ne seras jamais pour la belle un héro

 

Il te reste une vie pour tenter d’oublier

La cause de tous ce mal que tu ne peux confier

Souviens-toi qu’à ses yeux, tu ne seras qu’un crapaud.

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 08:58

  P1040425 - Copie

     

Elle est mon nécessaire

Je suis son superflu

Mais elle est sur la terre

Ce que j'aime le plus

 

Les émotions intenses

De notre union fugace

Me laisse encore en transe 

Du plaisir de sa grâce

 

Eloignés,  sans appel

La vie n'a plus de sens

Que ce vide est  cruel

Me brisant d’impatience

 

Jamais fermer les yeux

Sans une image d'elle.

Nous étions tous les deux

Et je la trouvais belle.

 

A –telle gardé en elle

Trace de notre passion

Nos échanges sensuels

Et toutes nos confessions ?

 

Accepter le partage

La garder en secret

Lisant  sur son visage

Un sourire discret

 

Le cœur dans son délire

Accepte tous compromis

En évitant  le pire

Je lui ai bien promis

 

Pour rester proche d’elle

Nous serons étrangers

Ce lien artificiel

Saura nous protéger

 

Elle est mon nécessaire

Je suis son superflu

Mais elle est sur la terre

Ce que j'aime le plus

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 08:59

 P1090888

   

 

Ma guitare sous les doigts

Je fredonne ton nom

Et le son de ta voix

M'en indique le ton

 

Tu n'es que mélodie

Ardeurs et caresses

Et tu donnes à ma vie

Plénitude et tendresse

 

Sans connaître le solfège

Les variations nous mènent

Et dans un doux arpège

Les accords nous entraînent

 

Seul, perdu, loin de toi

La musique de ta voix

Résonne dans mon cœur

M’envahit de ferveur

 

Au même diapason

Nos corps se répondent

Bien que sans partition

Nos destins se confondent.

 

Sur la piste de danse

Le son des mazurkas

Livre son élégance

Quand tu es dans mes bras

 

Je rêve d’harmonie

En rythmes et en douceurs

Comme une symphonie

Envahie de senteurs

 

Je sais que dans l'étreinte

Se renoueront nos pas

Nos cris et nos plaintes

Nous donnerons le « la »

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 12:17

  Corrida.png

 

 

Envoûté par une cape agitée devant lui

Le taureau dans l'arène est déjà en sursis

Son élan est  bestial vers cette forme rouge

Brulante au fond de l'âme, elle attise sa fougue

 

Dès les premières passes, il joue de robustesse

Fougueux de désirs vains mais plein de maladresse

Il fait face sans faillir  en toute loyauté

Affrontant tous ces hommes jouant de cruauté

 

La bête se fatigue  mais en brave lutteur

Pour toucher cette étoffe il met toute son ardeur

Viennent les banderilles pour briser l'animal

Usant  obstinément toutes ses forces vitales    

 

Aucune compassion n’accorde à sa douleur

Un signe d'affection, un respect du lutteur

Ses pattes se sont pliées, le coup d’épée  final                       

Ultime exhibition, porte le choc  fatal   

 

La rouge muleta et le sabre étincelle,

La mort inévitable s’est montrée si cruelle

Par sa nuque blessée où pénètre la lame

Il trouve son salut et la paix de son âme

 

Sa confiance exaltée  au plus fort de l'espoir

Faisait face à la mort et sans la décevoir

Cette robe écarlate parée de ses  couleurs

A sacrifié sa vie sans gloire et sans honneur

 

 

Son corps est emporté dans la poussière fine

Sous les acclamations et  au son des clarines

Cette masse de muscle gonflée de volonté

Traînée  dans un esprit d’arrogance éhontée

 

 

Corrida-2.png

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 10:17

tempetes-le-croisic-france-1272415843-1182257-1--copie-1.jpg   

     

 

La roche qui gronde sous la vague qui claque

D’un amour  passionné, la  jolie métaphore

Pour harceler la cote d’un perpétuel ressac

La marée et les vents unissent leurs efforts

                                                     

Tumultueuse tempête, elle se donne en spectacle

La mer défend ses droits et montre sa colère

Sa furie légendaire  ne connait pas d’obstacle

Imposant son courroux à ébranler la terre

 

Une belle écume s’envole retombant sur la lande

Comme neige légère posée comme une offrande

Le décor se dresse magique et romanesque

 

Rumeur assourdissante d’un combat sans merci  

Hante par sa violence de fabuleux récits

Sa représentation est toujours pittoresque      

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article

Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->