Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 18:53

« La démocratie s'arrête  là où commence la raison d'état. »  

  Charles Pasqua

 211983_des-manifestants-anti-g20-a-nice-le-1er-novembre-201.jpg

Si certains n'avaient pas compris, cette évidence doit maintenant apparaître à tous de manière évidente, en Europe le peuple n’a pas la parole

En moins de dix ans …

Pour une majorité de pays Européen la ratification  du traité de Lisbonne s’est faite derrière leur dos, sans consultation populaire

France et Pays-Bas  consultés avaient rejeté nettement le traité constitutionnel lors des référendums de 2005 ont ratifié le traité de Lisbonne par voie parlementaire au mépris de la volonté des populations.

En Irlande le Non irlandais l’emporte à 53,4% en juin 2008, alors on renouvelle la consultation en modifiant la question posée pour qu’elle devienne favorable en octobre 2009

Aujourd’hui c’est le conseil Européen ainsi que le G 20 qui font pression sur le gouvernement Grec afin d’éviter un référendum qui avait toutes les chances de rejeter le plan d’aide, trop lourd pour le peuple Grec.

Pendant ce temps là, les spéculateurs (Multinationales, fonds de pension, pays des émirats arabes, chine, grosses fortunes personnelles…) joue l’économie du monde à la roulette et font pression sur tous les gouvernements mondiaux. En toute impunité via les paradis fiscaux, ils font circuler les capitaux sans payer aucun impôt et aucune taxe.

 

  11415642181-1-.gif    757320793-bagarre-la-banque-mondiale.1179522437-1-.jpg

 

Les instances de la finance mondiale (FMI, Banque Mondiale, OMC,…) font plier les pays du sud sous le joue d’une dette inique, impose une casse sociale dans les pays du nord et affame plus d’un milliard d’individus. Le travail est lourdement taxé alors que les profits financiers circulent librement.

Les gouvernants des pays les plus riches, sous l’égide du G20, illégale, autoproclamé gouvernement du monde, ne peuvent plus contrôler un capitalisme sauvage.

Leurs croisades guerrières ne servent qu’à s’accaparer de ressources minières et pétrolières, entretenir une industrie de l’armement et étendre leurs marchés commerciaux.

Aujourd’hui ce sont les Grecs payent l’inconséquence de leurs dirigeants et au dictat d’un conseil de l’Europe fantoche.

 

La dictature, c'est « ferme ta gueule » ; la démocratie, c'est « Cause toujours »

Jean Louis Barrault

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 20:38

red_flag-1-.jpg

Ahurissant, irresponsable, inadmissible…

Tous les chefs de gouvernements Européens sont indignés (non pas indignés, il ne faut pas confondre), ils sont ulcérés.

Le choix de la démocratie du peuple, est pour eux quelque chose de choquant. Ils avaient fait leur petite tambouille entre eux, il n’y a donc aucune raison de demander leurs avis  à ceux qui vont être sacrifiés sur l’hôtel du néolibéralisme.

Imaginez, réduire son salaire de 30%, ce n’est tout de même pas un gros sacrifice pour sauver les banques.

On ne discute pas les décisions d’un sommet Européen. Les décisions prises doivent être entérinées par les citoyens de chaque pays de cette Europe souvent par un simulacre parlementaire.

Sarkozy nous avait pourtant claironné, « ce n’est pas l’Europe que l’on a sauvé avec cet accord… c’est le monde entier. » A quelques jours du G20, sorte de gouvernement mondiale illégale et non représentatif de milliards d’individus, les décisions doivent être exécutées sans sourciller.  

Notre président, lui, il est très respectueux des ordres de l’Europe du fric. Rappelez-vous, nous avons été 55% à refuser la ratification du traité de Lisbonne en 2005. Sarkozy s’en excuse auprès de ses homologues chefs d’état, « les Français n’ont pas compris la question qui était posée. Ils n’ont pas réellement mesurées les conséquences de leur choix. » Il s’en est suivi une réunion du congrès et avec la trahison du PS, les sénateurs et les députés réunis à Versailles ont ratifié ce traité derrière notre dos. Vive la démocratie !

Il est à parier que l’opinion publique Grecque va être mise à rude épreuve et que la peur d’un pseudo chaos financier fera trembler les électeurs.

Personnellement, je souhaite que le peuple s’oppose fermement à ce plan de sauvetage qui ne sauverait que la finance et non pas  leur situation sociale, car un "Oui" ne leur donnerait pas plus de travail et des conditions de vie dignes.

Mais au nom de la démocratie, enfin le peuple va pouvoir s’exprimer et c’est ce qui compte encore plus que le résultat lui-même.

 

                imagesCAH7ROJ6.jpg

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 23:19

actualite2-3801--1-.jpg

Les évènements du 17 octobre 1961 marquent une répression sanglante ayant frappé une manifestation organisée par le FLN en faveur de l'indépendance de l’Algérie à Paris. Des dizaines à des centaines d'Algériens, selon les sources, sont morts lors de la confrontation avec les forces de l'ordre alors dirigées par le préfet de police Maurice Papon (Le même qui sera jugé pour la déportation de 1884 juifs de Gironde en juillet 1942).

Les manifestants internés dans des centres de détention pendant quatre jours subiront violences et même des tortures.

Cette répression arrive dans un climat de psychose de la police face aux attentats du FLN et par la création le 30 novembre 1959 par le premier ministre Michel Debré d’une force de police auxiliaire (FPA) composée de musulmans  algériens volontaires. En avril 1961, les méthodes de la police et plus particulièrement des FPA en marge de la légalité sont à l'origine d'un différent opposant le garde des sceaux Edmond Michelet à Maurice Papon

 L’insurrection des algériens s’organise par une manifestation pacifiste rassemblant hommes, femmes et enfants, où le port d’arme est interdit, pour refuser le couvre feu décrété le 5 octobre.

 De nombreuses questions subsistent, notamment pour désigner les meurtriers des 109 décès d'Algériens enregistrés à l'automne 1961. Le chiffre des victimes de ce 17 octobre est encore largement débattu. Des journalistes Britanniques, sur place, ont estimés que le chiffre réel était probablement supérieur à 200 morts.

La presse unanime rapporte les répressions sanglantes (Humanité, Figaro, Libération , Le monde, L’aurore…) Le 26 octobre, le directeur de Témoignage chrétien, le directeur de France Observateur, le directeur de Libération, le directeur de la revue Esprit… et bien d’autres, organisent à la mutualité, un meeting pour « protester contre les violences policières et la répression de la manifestation du 17 octobre 61 à Paris. »

Au parlement la demande d’une commission d’enquête sera refusée par 43 voix cotre 39.

Lors des négociations de paix en 1962, l'un des représentants algériens du FLN  interprètera le 17 octobre comme une « démarche classique de tout pouvoir établi d'accroître la pression sur l'ennemi au moment même où l'on s'apprête à négocier avec lui »

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 10:20

                         img245

L’existence ne pratique pas l’égalité. La naissance est soumise aux  règles aléatoires de la génétique et au milieu social mais la géopolitique nous montre que l’équité n’est pas bien répartie et l’être humain n’est pas enclin à la justice sociale

Comme on dit « je suis né du bon coté du manche », je n’en tire aucune fierté car je n’ai pas fait grand-chose pour mériter cette situation.

Je suis donc conscient d’être un privilégié. Sans véritable jalousie pour les grandes fortunes de ce monde, je réalise aussi que ma compassion pour les populations du sud ne leur est pas d’une grande utilité.

 

Je ne conduis pas une grosse voiture allemande mais je ne fais pas non plus mes courses au Lidl

Je n’ai pas de yacht au port mais je suis très fier de promener mes petits enfants sur un canoë gonflable.

Je ne me sens pas contraint de taper 2, pour sauver Kevin, Dylan ou Vanessa, mais je ne prends pas pour un intellectuel parce que je lis plus de deux livres dans l’année.

Né avec les attributs masculins et tous les avantages qui vont avec, je pratique avec délice le partage des tâches ménagères et défend tous les combats féministes qui ne tournent pas une guerre des hormones.

Mon bonheur est fait de plaisirs simples et je ne convoite pas mon prochain.

Sans avoir fait d’études, réussir sa vie sociale et professionnelle n’était pas gagné d’avance, mais là encore la destinée m’a comblé.

Je ne suis pas tenté d’utilisé ces crédits qui m’attendent sur toutes les cartes de fidélité des grandes surfaces.

Sans revenu financier à camoufler, je peux dormir tout à fait tranquille sans avoir à suivre les cours de la bourse, mais mon livret A me permet de faire face aux imprévus.

Je ne suis en rien obligé de mastiquer cette baguette de pain molle vendue sous cellophane et je peux donc me régaler d’un véritable pain complet acheté à la Coop bio.

Aucun graffiti sur les murs du hall de mon immeuble, je laisse mon vélo sans peur de le voir disparaitre.

Par chance, mes véritables idées de gauche m’ont interdit de voter pour Mitterrand en 81, je n’ai donc pas eu à assumer les nationalisations et les orientations néolibérales d’un soi-disant socialiste.

 

Difficile de défendre un vrai commerce équitable mais je peux m’interdire d’acheter les kiwis de nouvelle Zélande, les avocats du chili  et même les fraises d’Espagne.

Je ne subis aucune pression vestimentaire m’obligeant à porter des grandes marques réputées ou des chaussures Gucci,  pour autant je ne porte pas de Marcel et de casquette Ricard.  

Mes privilèges 

J’ai gagné des sommes folles aux loteries et Loto, car je n’ai jamais joué.

Sans être imposable, je perçois une retraite pour laquelle j’ai cotisée durant 43 ans au titre d’un salaire différé. Je ne me sens donc pas redevable devant la jeune génération même si  on tente de me faire passer pour un voleur éhonté.

Avoir cotisé durant toute ma carrière à une assurance chômage à laquelle par chance je n’ai pas eu recours est une satisfaction personnelle à double titre, d’avoir échappé au pire tout en participant à la solidarité.

Pour vous dire à quel point, ma vie est favorisée, la piscine qui se trouve à cinq cent mettre de chez moi  est en eau de mer à 34°c.

 

Alors quand on est un privilégié et conscient de l’être, il reste à assumer ses convictions. Alors à la mesure de mes faibles moyens d’action, comme altermondialiste je milite à ATTAC, comme anticapitaliste je vote pour la nationalisation des banques et le rétablissement des services publics, comme antimilitariste je conteste les budgets de l’armée et l’envoi de troupe sur un sol étranger, comme électeur je vote à gauche mais en déniant au PS d’en défendre les idées, comme écologiste j’économise et je recycle tout ce que je peux, comme citoyen je soutien les sans papiers et je me mobilise contre les injustices, comme consommateur je privilégie des aliments bio et de production locale, comme syndicaliste je refuse la perte des acquis sociaux difficilement arrachés par nos anciens, comme laïque je m’offusque des signes religieux ostentatoires de notre gouvernement, Et….comme bloggeur j’écris mes billets d’humeur.

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 01:10

 

 

New-York, après l’attentat criminel du 11 septembre 2001, une petite fille en pleurs attend des nouvelles de sa maman. Coup de téléphone :

-Oh !c’est toi maman, tu es vivante, j’ai eu si peur, il y a tant de morts.

-Oui, ma chérie, c’est moi, mais tu sais je t’appelle pour te dire adieu…

Le même jour, quelque part en Somalie, une petite fille pleure sa maman qui vient de mourir, torturée par la faim. Pour faire le deuil, pas d’aide psychologique… à quoi bon ? Dans quelques heures, l’enfant mourra, emportée par la famine.

Toutes les heures, 3300 personnes meurent de faim, 100000 par jour ! Ce qui équivaut à trente 11 septembre ! En dix ans, le terrorisme alimentaire a tué 365 millions d’êtres humains…109 500 11 septembre …Pas de condoléances, pas une minute de silence, pas de commémoration, pas de reportages, pas de dessins d’écoliers envoyés aux familles des victimes, pas de mémorial pour cet attentat permanent, rien pour ces pauvres hères qui meurent assassinés dans l’indifférence d’un Nord bien nourri qui réduit l’universel au Word Trade Center.

Je me sentirai américain quand les Américains comprendront que l’économie dite de marché est incapable de résoudre la misère du monde, quand les Américains comprendront que le marché de l’emploi décrète l’inutilité d’un nombre croissant d’êtres humains dont la valeur n’est que marchande. Les capitaux se déplacent en toute liberté dans le monde à grands coups d’expropriations de terres vivrières et se posent là où les riches espèrent le plus grand profit.

Je me sentirai Américain quand les Américains comprendront que la sécheresse a bon dos pour expliquer les famines, quand on sait que 93 % des réserves d’eau ne sont pas utilisées en Afrique. Et pour cause ! Malgré leur évidente faisabilité, ces travaux ne seraient pas rentables. L’Afrique n’a pas de problème d’eau, elle a un problème de tuyaux ! Pour les produits à l’exportation, pour les complexes touristiques de grand luxe avec terrains de golf, miraculeusement, l’eau apparaît, là où, pour des productions agricoles locales, hier encore, rien n’était possible. Ce qui était utopique pour l’irrigation de terres nourricières devient réalité quand il s’agit de l’addiction compulsive des riches. Financement de campagnes électorales, aide à l’organisation de coup d’état, soutien aux dictateurs, partout, l’appétit prédateur des riches est à l’œuvre. Les chefs d’état, commis-voyageurs officiels, sillonnent la planète pour la défense d’intérêts strictement privés.

La famine, conséquence d’une guerre économique , qui, avec le remplacement des hommes par la machine, exige de vendre moins cher avec toujours moins de salaires. La conquête d’un marché, c’est du chômage pour les entreprises vaincues… Exclu de tout revenu, un nombre croissant de gens sont condamnés aux bidonvilles et aux camps de la faim. Autrefois, munis d’outils rudimentaires, tout travailleur manuel rapportait un profit au maître. On était exploités mais assurés du minimum, ne serait-ce que pour continuer à produire. Aujourd’hui, condamnés à mourir de faim car non rentables, chaque jour, cent mille êtres humains sont abandonnés à une mort certaine. Petits producteurs indépendants, expropriés de leur terre ou de leur atelier par l’endettement bancaire ou par des lois décrétées par des gouvernements corrompus à la solde de multinationales. Cent mille personnes assassinées, comme par exemple dans la corne de l’Afrique, à coup de cultures de roses et de tulipes chassant les terres vivrières.

La liberté de circulation du patrimoine de savoirs et de savoir-faire dont tout être humain est naturellement l’héritier apporterait la prospérité à l’échelle de la planète. Impensable, la prospérité pour tous sans le profit, source de distinction! C’est le butin pris à autrui qui donne à certains cette illusion de grandeur dans un monde qu’ils ont mis à genoux en l’appauvrissant. L’intérêt général est intolérable, quand le charme discret de la bourgeoisie commande d’envoyer son enfant dans une école privée à 20 000 € l’année. Intolérable, pour les « élites », que tous les jeunes accèdent à un enseignement et à des soins de grande qualité semblables à ceux de leurs enfants… Souvenons-nous du Front populaire de1936, de ces riches ne supportant pas voir « leurs ouvriers » en congés payés pique-niquer sur« leurs » plage. Sans le développement séparé, les riches ne se distingueraient pas de ces masses indistinctes et vulgaires.

La disparition des productions inutiles et dangereuses qui n’existent que pour le seul profit, conjuguée à l’abondance technologique, ferait que 15 % de la population active suffirait à la production des biens matériels pour les particuliers, l’industrie et les services (nourriture, logement, machines…). Le reste, 85 %, s’investissant dans les services publics.

Ce luxe criminogène provoque de multiples luxations entre les membres du corps social. N’oublions pas que luxation vient de luxe, consommation excessive…L’addiction à l’accumulation compulsive pousse les seigneurs du capital à maintenir les populations en état de nécessité, en dénaturant l’abondance de temps libéré par les machines. Ce temps libéré, on préfère le détourner des services publics, pour le gaspiller dans le chômage ou le salariat.

Pour endiguer l’extension des services publics, ou pour les détruire, les grands actionnaires possèdent une arme de dépossession massive : l’endettement. Un endettement généré par des intérêts bancaires illégitimes. La monnaie est devenue quasiment gratuite par l’abandon depuis le siècle dernier de la parité-or (95 % de monnaie électronique, 5% de pièces et de billets…). L’argent n’est pas une richesse, mais seulement la mesure des richesses. Quand tout, quasiment, se fabriquait à la main, il était logique de créer la monnaie en fonction du seul travail des hommes, cristallisé dans les marchandises, mais aujourd’hui, en deux cents ans, les marchandises, en moyenne, sont fabriquées à 95% par les machines informatisées. Malgré cela, la création monétaire et le pouvoir d’achat restent alignés sur le seul travail humain !

La création de monnaie et son usage sont contrôlés par dix millions de millionnaires en dollarset neuf cents milliardaires à la tête des banques, des grands moyens de production et des médias. Par les intérêts sur l’argent, ils décident des productions, et règnent ainsi sur nos existences. L’obligation faite aux Etats de réduire les services publics pour abaisser la dette, a pour objectif caché de mettre à la disposition des capitaines d’industrie un réservoir de chômeurs, taillables et corvéables à merci dans le salariat, chômeurs qui, s’ils devenaient fonctionnaires, seraient à tout jamais perdus pour l’enrichissement privé. On aura compris que le système bancaire ne profite pas qu’aux seuls banquiers, c’est une arme d’expropriation massive entre les mains des multimillionnaires. Une arme d’endettement (par intérêts accumulés), qui rabat les dépossédés vers le chômage ou le salariat. En Somalie, comme ailleurs, des enfants continueront à mourir de faim, tant que les peuples n’auront pas la souveraineté monétaire, préalable à la souveraineté alimentaire.

Je me sentirai américain quand les Américains comprendront qu’une dette qui n’est que racket ça ne se rembourse pas !

De l’esclavage au salariat,de l’expropriation par enlèvement d’esclaves à l’expropriation par endettement des petits paysans et artisans indépendants…du racket par l’épée au racket par les intérêts sur la monnaie, le monde est passé de l’occupation militaire à l’occupation monétaire. Sans endettement, pas de profit. Ce racket fait que les dépossédés s’entassent dans les bidonvilles, contraints au trafic de drogue, à la prostitution, au démantèlement des familles par la vente d’enfants à des gens du Nord en mal d’adoption, voire à la vente à la découpe de son propre corps, je veux dire la vente d’organes. Au dernier stade de l’avilissement, un amas de corps dégradés, paysage de famine, dans un océan de terres exploitées ou maintenues en jachère au nom du seul profit.

Je me sentirai américain quand les Américains comprendront que les commémorations du 11 septembresont un message à destination des couches intermédiaires de la société, un message pour reléguer dans l’oubli les victimes du terrorisme de la faim, en Somalie et ailleurs. L’intégrisme musulman est présenté comme le pire ennemi, occultant le fait que les intégrismes se développent sur le terreau des inégalités. Sans ce matelas protecteur, sans les couches intermédiaires, du cadre moyen au pdg salarié, les seigneurs du capital seraient directement confrontés à la colère des couches populaires. Millionnaires et milliardaires en seraient réduits à se calfeutrer, comme le font les dictateurs du Sud, au fond de leur palais, dans l’angoisse des révoltes populaires. Sans l’Ecole et l’Université, sans une foule de journalistes et d’intellectuels médiatisés à outrance, banalisant salariat et croyance fausse en l’argent (présenté comme une richesse), comment faire consentir les peuples au système? Et comment légaliser la dette-racket sans ces politiques dont la carrière dépend d’un passage en continu dans les médias, propriétés des riches ? N’oublions pas que le printemps arabe est né de la défection des couches intermédiaires se rangeant au côté des classes populaires… Les couches intermédiaires, portent une énorme responsabilité dans la marche du monde, car, consciemment ou non, elles gèrent le système pour les riches. Que ces couches se lèvent aux côtés des dépossédés de la Terre !

Je me sentirai américain quand les Américains comprendront que la libre entreprise est un mirage lorsque 92 % de la population active est réduite au salariat. Le Code du travail définit le salariat dans un rapport de subordination aux actionnaires qui achètent une force humaine de travail contre un salaire… Qu’on soit vendu comme esclave ou qu’on soit éduqué à se vendre sur le marché de l’emploi, on doit se plier à un maître, que ce soit le planteur ou le conseil d’administration, (employer, de ployer,faire plier). Ainsi, qu’on le veuille ou non, on reste mancipare, vendu, le contraire d’émancipé, celui qu’on n’achète pas….

Les seigneurs du capital s’accrochent au capitalisme comme les seigneurs féodaux au féodalisme. Sans les serfs rackettés, pas de château, sans les salariés rackettés, pas d’îles privées, pas de suite dans les palaces, pas d’enveloppes aux politiques qui promulguent des lois d’enrichissement sur mesure. Pour les banksters-racketteurs et leurs copains, pas d’enrichissement sans appauvrissement.

Je me sentirai américain quand les Américains reconnaîtront que le verrouillage des savoirs et savoir-faire par les brevets,constitue l’une des principales causes de la misère du monde. Un savoir, une idée, une invention, relèvent de la sphère de l’immatériel. La même connaissance peut être utilisée par un nombre illimité de gens sans que son inventeur en soit privé. Contrairement à une idée reçue, le savoir ne se partage pas, il se transmet à l’identique… Dans la réalité, seuls les biens matériels sont échangeables, tu me donnes un bonbon contre une image, chacun a donné, chacun a reçu. Les informations se transmettent sans aucune dépossession, mieux elles s’enrichissent dans leur utilisation à l’inverse des biens matériels qui s’usent dans la consommation. Cette remise en question d’un prétendu marché de la connaissance est aussi lourde de conséquences que celle de la centralité de la Terre par Galilée. L’ignorer, c’est se donner bonne conscience dans des actions charitables, nécessaires certes, mais inopérantes sur le long terme car n’agissant pas sur les causes du mal.

Qu’un auteur, qu’un inventeur soit reconnu, très bien, mais la propriété intellectuelle qui n’est que le droit de déposséder autrui doit être abolie, aucune œuvre, aucune invention, n’aurait pu voir le jour sans toutes celles qui l’ont précédée, et pour la quasi-totalité, sans aucun brevet.  

Je me sentirai Américain quand viendra le jour du libre accès aux inventions et procédés qui appartiennent au patrimoine de l’humanité.Quand ne seront plus confisqués les savoirs et savoir-faire accumulés depuis la nuit des temps, patrimoine dont nous sommes tous les héritiers…

Je me sentirai Américain quand les Américains ressentiront de l’émotion à l'égard des victimes du terrorisme alimentaire. Quand seront interdits quotas et destructions concernant les productions utiles aux populations. Quand savoirs et savoir-faire circuleront librement en lieu et place des capitaux. Quand, dans la production des biens matériels, le temps libéré par les machines sera systématiquement déversé dans les services, tous, devenus publics. Quand la création monétaire sera alignée sur les quantités de productions, autorisant ainsi un revenu d’existence, alimenté par une monnaie sans intérêts, une monnaie anti-spéculation, une monnaie anti-expropriation, tout simplement, une monnaie de paix. Fabuleux programme, quand on sait que payer vient de pacare, faire la paix...

C’est alors que les Somaliens se sentiront américains.

 

Alain Vidal, Nantes le 21 septembre 2011

http://alain-vidal.blogspot.com/

http://liberonslamonnaie.blogspot.com/

 

  

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 10:23

carte-palestine-indiens-1-.png

Dans la politique d’un état, plus particulièrement parmi les plus récemment crées, la tentation est grande de vouloir étendre son territoire pour mieux contrôler ses ennemies potentiels. Le plus souvent des rivalités culturelles, des querelles d’ethnies ou des richesses minières importantes entretiennent une instabilité géopolitique

Nous avons tous entendu depuis longtemps que la meilleure défense était l’attaque. Cette théorie de cours de récréation ne trouve pas plus de justifications à l’échelle d’une nation.

Au lieu de centrer leurs actions gouvernementales sur la sécurité par le développement culturel, économique et sociale de leur territoire, ils préfèrent fédérer leurs populations grâce à des idées nationalistes et entreprendre des luttes expansionnistes.

Cela se révèle être une mauvaise stratégie politique

Aux yeux de la communauté internationale, cette décision va créer une scission. Les pays amis au soutien inconditionnel, souvent pour des raisons exclusivement économiques ou des ralliements pour des choix idéologiques radicaux.  Les relations diplomatiques sont tendues et les tractations entre deux blocs deviennent délicates.

 

C’est aussi une mauvaise stratégie de Communication

Une action militaire expansionniste se caractérise aussitôt comme une agression. De nos jours aucune revendication territoriale ne justifie une intervention militaire. Le passage de victime à bourreau entraine aussitôt une image internationale déplorable qui la plupart du temps nuit à une cause, même légitime. Seule une certaine intelligentsia plus ou moins fanatique est capable d’arguments positifs pour qualifier l’envahissement d’un territoire étranger. Aucun motif ne peut justifier de tels actes, le simulacre de légitime défense en est le plus infâme souvent organisé de toutes pièces.

 

 

Sur le plan militaire c’est également une très mauvaise stratégie.

Une armée qui se met en campagne pour repousser ses propres frontières devient tout naturellement l’objet de représailles. Si ce n’est sur le champ de bataille,  c’est par des actions de guérillas toujours très difficiles à contenir car une lutte populaire armée est à plus ou moins long terme toujours victorieuse. Tous les exemples historiques sont là pour en témoigner : Vietnam, Tchétchénie 

 

Vous allez me faire remarquer qu’il existe pourtant des opérations militaires qui restent impunies depuis de nombreuses années à la barbe de tous les organismes sensés réguler le droit international comme l’ONU.

Dans l’exemple d’Israël, en abordant sans cesse la justification d’un droit du sol, toutes les actions expansionnistes sont justifiées par une légitime défense.

Il faut tout de même constater que les méthodes de guérillas palestiniennes,  qui sont combattues sont rigoureusement les mêmes que celle utilisées par les premiers colons sionistes pour s’implanter en Palestine.

Personnellement je ne peux admettre des actions militaires sur les populations civiles, l’institutionnalisation de ghettos, la destruction de plantations d’oliviers, une ségrégation raciale, un détournement des biens de l’humanité comme l’eau par exemple.

Un expansionnisme de droit divin n’est pas plus supportable.  

Difficile de se déclarer antisioniste sans être aussitôt taxé d’antisémite. Cette plaidoirie ne tient pas. Le souvenir de la Choa doit persister dans les esprits comme une blessure profonde de toute l’humanité mais en restant conscient des   persécutions imposées à cette communauté au cours de l’histoire, cela ne peut absolument pas justifier cette attitude agressive.

 

 

35202172-1-.jpg

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 13:56

 Manifestation 16 

Le courage de la goutte d'eau c'est qu'elle ose tomber dans le désert.   LAO SHE

 

 

 

 

En Espagne, le mouvement "Democracia real ya" s'oppose à l'emprise de la finance servie par une classe politique inféodée.

Les démocraties européennes ont été séquestrées par les marchés financiers internationaux. Le chômage a explosé et plonge dans la précarité et la misère des millions de personnes. La crise touche tout le monde. En France, alors que les profits du CAC 40 ont doublé, le chômage des jeunes atteint 25 %.

Face à cela, le peuple espagnol s’est soulevé. Depuis le 15 Mai, ce sont des dizaines de milliers d’espagnols qui occupent les places jour et nuit. Le mouvement Democracia Real Ya ! (Une démocratie réelle maintenant !) s’organise autour de deux axes de revendications : régénération démocratique du système politique et défense d’une politique sociale. Il s’agit d’une véritable mobilisation citoyenne totalement indépendante et autogérée.

Face à cette oligarchie politique qui détient tous les pouvoirs, revendiquons la convocation d’une Assemblée Constituante pour rappeler à nos gouvernants que le seul souverain, c’est le peuple !

La seule limite à l’exploitation, c’est la résistance à l’exploitation !

Dimanche 29 mai à 14h au rassemblement place de la Bastille.

 

 

  El pueblo unido jamas sera vencido

 

Extraits du compte rendu voté à l’unanimité par l’Assemblée Générale de Paris,

 

Dimanche 22 Mai 201

 

 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 13:55

     

À l'occasion du G20 qui se tiendra les 22 et 23 juin à Paris, les organisations françaises Peuples Solidaires/ActionAid, la Confédération paysanne, Artisans du Monde et ATTAC lancent leurs mobilisations.

Une pétition
à l’intention du Président de la République et du Ministre de l’Agriculture, qui leur sera remise à la veille du Sommet des chefs d’Etat du G20, début novembre, à Cannes. Cette pétition, soutenue par de nombreuses organisations de la société civile française , peut être signée en ligne via internet

Informations sur les mobilisations sur le site de la Confédération paysanne

Cette pétition est initiée par Artisans du Monde, ATTAC, Confédération paysanne, Peuples Solidaires/ActionAid.

Premiers signataires : AITEC, Amis de la Terre, Campagne ‘Mondialisons nos Solidarités », CCFD – Terre Solidaire, Comité français pour la solidarité internationale (CFSI), CRID, Eau Vive, Élevages Sans Frontières, Fédération Syndicale Unitaire (FSU), Frères des Hommes, GRET, Ingénieurs Sans Frontières, Marche Mondiale des Femmes France, Oxfam France, Réseau Foi et Justice Afrique Europe, Ritimo, Solidarité, Terre des Hommes France, Union syndicale Solidaires.

 

 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 15:19

 chesterfield cigarettes-58bbf[1]

La cigarette a fait une entrée discrète dans la vie des femmes en s’invitant aux luttes féministes du début du 20e siècle
Aujourd’hui  c’est l’inégalité par rapport aux risques du tabac qui vient les atteindre alors que leur consommation est en constante évolution.

Un peu d’histoire…

Edward L. Bernays. Son nom reste le plus souvent inconnu du grand public, et pourtant Bernays a exercé, sur les États-Unis d’abord, puis notamment sur les démocraties libérales, une influence considérable, reconnu comme le principal créateur des relations publiques et  le père de ce que les Américains nomment le spin, c’est-à-dire la manipulation  des nouvelles, des médias, de l’opinion, ainsi que la pratique systématique de l’interprétation et de la présentation orientées des faits.

Edward L. Bernays était le neveu de Sigmund Freud, Il utilisera souvent cette prestigieuse filiation pour promouvoir ses services.

 

Le succès le plus important de Bernays sera d’avoir amené les femmes américaines à fumer

En 1929, George  Hill, Président de l’American Tobacco Co. décide de s’attaquer à ce tabou de l’époque qui interdisait à une femme de fumer en public. Un tabou qui, faisait perdre la moitié de ses profits  à sa compagnie.

Hill embauche donc Bernays qui lui explique que la cigarette est un symbole phallique représentant le pouvoir sexuel du mâle, qui pourrait devenir une arme dans la lutte féministe pour l’égalité des sexes.

La ville de New York tient à chaque année, à Pâques, une célèbre parade. Lors de celle de 1929, un groupe de jeunes femmes avaient caché des cigarettes sous leurs vêtements. Elles  les allumèrent devant les journalistes qui avaient été prévenus qu’une action d’éclat serait menée par des suffragettes.

L’affaire fit grand bruit. Les jeunes femmes expliquèrent que ce qu’elles allumaient ainsi, c’était des «flambeaux de la liberté».

Sur cette lancée l’industrie du tabac, toujours sur les conseils de Bernays,  utilisera ensuite les vedettes féminines d’Hollywood pour  promouvoir leurs produits. A cette époque la cigarette est un atout de charme, elle est présente sur pratiquement toutes les photographies des stars.

 

 

L’idée d’égalité des sexes a bien progressée  et avec elle le droit de fumer, même si bien des domaines gardent une suprématie masculine.

Malheureusement les femmes ne sont pas égales aux hommes face au tabac qui est particulièrement dangereux pour leur santé

Toutes les formes de consommation du tabac rendent dépendants et sont mortelles. Il est prouvé que fumer provoque de nombreuses formes différentes de Cancer, des maladies cardiaques, des crises cardiaques, de l’emphysème, de la bronchite chronique, la gingivite, la leucoplasie, ainsi que bon nombre d’autres maladies mortelles pour les hommes autant que pour les femmes

Ainsi contrairement aux idées reçues, la crise cardiaque n’est pas seulement une affaire d’homme. On l'ignore trop souvent que les maladies cardio-vasculaires constituent la première cause de la mortalité féminine.

 

Le  tabagisme  endommage les parois internes des artères et favorise le dépôt de graisse. Il  augmente le risque de thrombose (les artères se bouchent). Au final, la crise cardiaque et l'attaque cérébrale menacent.

 

Les femmes qui fument ont plus de risques de développer un cancer du col de l’utérus et l’ostéoporose que les femmes qui ne fument pas.

Quand les femmes fument, elles augmentent l’éventualité de fausses couches, de morts à la naissance, d’infertilité, et d’enfants de poids faible à la naissance qui souffriront également de graves problèmes médicaux.

Les femmes qui fument et qui utilisent des contraceptions orales ont plus de probabilité d’être atteintes d’une maladie du cœur. Celles-ci sont plus à même de développer des crises cardiaques, des hémorragies des membranes qui entourent le cerveau, le durcissement des artères, et de mort par anévrysme de l’aorte.

La consommation de tabac commence souvent dès 16 ans, et les adolescentes ont plus de mal à arrêter de fumer, elles connaissent de plus grandes dépendances et des ressentiments négatifs plus forts en essayant d’arrêter (prise de poids). De plus le monoxyde de carbone inhalé diminue la capacité d’absorption de l’oxygène dans le sang.

Loin de moi l’idée de fustiger les femmes qui fument. Je fais juste le constat que l’espérance de vie des femmes stagne alors que celle des hommes continue de progresser.

 

Nous reparlerons d’Edouard Bernays dont les travaux ont été repris dès  1933, par Joseph Goebbels pour élaborer sa destructive campagne contre les Juifs d’Allemagne. Ce qui prouve s’il était nécessaire que les attaques contre les Juifs d’Allemagne ne furent en rien un emballement émotif des Nazis, mais s’inscrivaient dans le cadre d’une campagne planifiée.

Aujourd’hui  les mêmes concepts de manipulation de l’opinion sont largement développés par les lobbies qui interviennent auprès des décideurs ainsi que dans les Think tanks (Réservoirs d’idées). Ces groupes de réflexion sont affiliés aux universités, aux partis politiques, aux gouvernements ainsi qu’auprès de multinationales.

Comme dans l’exemple de la cigarette chez les femmes, ces penseurs ne recherchent pas spécialement le bien public et l’amélioration des conditions de vie, mais surtout à étendre le pouvoir et accumuler des profits des personnes pour lesquelles  ils travaillent. Aucun Think tank ne travaille contre la faim  dans le monde ou la réduction des inégalités.   

 

     

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 10:00

 ac_dsk_proces_lordon_inside01-1-.jpg

Faux procès : DSK jugé pour "vol des valeurs de gauche"

 

Tout le monde ne peut pas écouter France inter l’après midi entre 15H et 16H l’émission de Daniel Mermet, Là-bas si j’y suis.  Durant la semaine qui vient de s’écouler une émission a été consacré à Dominique Strauss-Kahn.

Il est possible de réécouter les émissions anciennes.  

Si comme moi, vous avez une sensibilité de gauche et que la candidature de DSK ne semble pas être une bonne alternative à  la politique de Sarkozy, je vous invite à prendre le temps d’écouter ce simulacre de procès avec auditions de témoins et d’ experts comme Gérard Filoche, Jacques Cossart, Philippe Cohen, Michel Husson, Anaëlle Verzaux, Frédéric Pagès, Frédéric Lordon, Bertrand Rothé et Odile Conseil.

Pour les autres, je pense qu’il n’est pas inutile de s’informer sur ce probable futur candidat à la présidentielle de 2012

 

DSK devant le Tribunal des condamnés d’avance ! I

Mercredi 11 mai

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2179

DSK devant le Tribunal des condamnés d’avance ! II

jeudi 12 mai

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2180

 

A vous de juger !

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->