Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 08:46

    P1060055.JPG

 

Talonnées par les flots, les rives ciselées

Disputent dans la furie, chaque parcelle d'estran.

Tous les tons du bleu ciel au vert mélangés,

Dessinent en aquarelle ce théâtre des vents.

 

Dans les ardeurs d'Éole, les mouettes rieuses

Ponctuent de sons aigues le souffle des tempêtes.

Oh mer ! Toi qui épouse ces côtes merveilleuses

Par ton obstination, tu inspires les poètes.

 

Recouvert de lichen et rongé par le sel,

Face aux rudes assauts, le granit recèle,

Depuis le fond des temps des secrets mystérieux

 

Bouleversant  mon esprit de légendes marines,     

Mais révèlent  à mon cœur  le gout de ses racines,

Sur cette lande de terre en ces lieux prestigieux

 

                                                  P1040717.JPG

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 10:03

img382

Vous avez demandé le ciel ?

Allo ! Ne quittez pas !

Hello, please hold the line.

Thanks for waiting....

Cela sonne occupé, veuillez patienter

Allo ! Ne coupez pas s’il vous plait.

C’est bon, vous avez Le ciel en ligne sur la deux

Allez y parlez !

Désolé, on a été coupé

Vous pouvez essayer encore s’il vous plait

Allo!  Allo!

He is out of the office at the moment, can I take a message?

La ligne est en dérangement

Il n’y a pas d’abonné au numéro que vous avez  demandé…

Il n’y a pas d’abonné au numéro que vous avez  demandé…

Il n’y a pas d’abonné au numéro que vous avez  demandé…

Repost 0
Published by libre necessite - dans Photo commentée
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 23:26

 

 

 img374

 

Arrêtez les pendules, coupez le téléphone

Pas une repentance, aucune de vos prières,

Ne me sauvera plus, fera qu'on me pardonne

A coup sûr trop humain et sans doute trop fier

 

Une vie va se jouer sur un simple regard

Je tremble en y pensant et le doute m'envahit

Mes songes me transportent et fomentent un espoir

Mais comprendre qu'encore, Cupidon m'a trahit

 

La force d'une union forgée dans la tendresse

Efface les obstacles et transportent aux nues

Chaque jour le bonheur rayonne d'allégresse

Car le moment présent s'offre sans retenu

 

Submergés de baisers, et l'esprit enivré

Etendus, alanguis, en douceur infinie,

S'échangent les caresses à faire chavirer,

Nos âmes affolées et nos corps réunis.

 

Aucune sollicitude ! Le sort n’entraînera

De sa froide décision, mes belles espérances.

Cruelle désillusion, mais peut être m'offrira

Un avenir radieux comme une délivrance

 

L'enjeu est d'importance pour deux cœurs blessés

Perdus dans le néant, oubliés à jamais.

Tous désirs détruits, deux êtres délaissés,

Car rien de bon ne peut advenir désormais

 

 

 

Vous l'aurez remarqué, j'ai enprunté le premier et le dernier vers d'un poème de  Wystan Hugh Auden  qui est récité dans le film "quatre mariages et un enterrement"
 

Arrêtez les pendules, coupez le téléphone,
Empêchez le chien d'aboyer pour l'os que je lui donne,
Faites taire les pianos et les roulements de tambour
Sortez le cercueil avant la fin du jour.

Que les avions qui hurlent au dehors
Dessinent ces trois mots Il Est Mort,
Nouez des voiles noires aux colonnes des édifices
Gantez de noir les mains des agents de police

Il était mon Nord, mon Sud, mon Est, mon Ouest,
Ma semaine de travail, mon dimanche de sieste,
Mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson.
Je croyais que l'amour jamais ne finirait : j'avais tort.

Que les étoiles se retirent, qu'on les balaye
Démontez la lune et le soleil
Videz l'océan, arrachez les forêts
Car rien de bon ne peut advenir désormais.

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 10:20

                         img245

L’existence ne pratique pas l’égalité. La naissance est soumise aux  règles aléatoires de la génétique et au milieu social mais la géopolitique nous montre que l’équité n’est pas bien répartie et l’être humain n’est pas enclin à la justice sociale

Comme on dit « je suis né du bon coté du manche », je n’en tire aucune fierté car je n’ai pas fait grand-chose pour mériter cette situation.

Je suis donc conscient d’être un privilégié. Sans véritable jalousie pour les grandes fortunes de ce monde, je réalise aussi que ma compassion pour les populations du sud ne leur est pas d’une grande utilité.

 

Je ne conduis pas une grosse voiture allemande mais je ne fais pas non plus mes courses au Lidl

Je n’ai pas de yacht au port mais je suis très fier de promener mes petits enfants sur un canoë gonflable.

Je ne me sens pas contraint de taper 2, pour sauver Kevin, Dylan ou Vanessa, mais je ne prends pas pour un intellectuel parce que je lis plus de deux livres dans l’année.

Né avec les attributs masculins et tous les avantages qui vont avec, je pratique avec délice le partage des tâches ménagères et défend tous les combats féministes qui ne tournent pas une guerre des hormones.

Mon bonheur est fait de plaisirs simples et je ne convoite pas mon prochain.

Sans avoir fait d’études, réussir sa vie sociale et professionnelle n’était pas gagné d’avance, mais là encore la destinée m’a comblé.

Je ne suis pas tenté d’utilisé ces crédits qui m’attendent sur toutes les cartes de fidélité des grandes surfaces.

Sans revenu financier à camoufler, je peux dormir tout à fait tranquille sans avoir à suivre les cours de la bourse, mais mon livret A me permet de faire face aux imprévus.

Je ne suis en rien obligé de mastiquer cette baguette de pain molle vendue sous cellophane et je peux donc me régaler d’un véritable pain complet acheté à la Coop bio.

Aucun graffiti sur les murs du hall de mon immeuble, je laisse mon vélo sans peur de le voir disparaitre.

Par chance, mes véritables idées de gauche m’ont interdit de voter pour Mitterrand en 81, je n’ai donc pas eu à assumer les nationalisations et les orientations néolibérales d’un soi-disant socialiste.

 

Difficile de défendre un vrai commerce équitable mais je peux m’interdire d’acheter les kiwis de nouvelle Zélande, les avocats du chili  et même les fraises d’Espagne.

Je ne subis aucune pression vestimentaire m’obligeant à porter des grandes marques réputées ou des chaussures Gucci,  pour autant je ne porte pas de Marcel et de casquette Ricard.  

Mes privilèges 

J’ai gagné des sommes folles aux loteries et Loto, car je n’ai jamais joué.

Sans être imposable, je perçois une retraite pour laquelle j’ai cotisée durant 43 ans au titre d’un salaire différé. Je ne me sens donc pas redevable devant la jeune génération même si  on tente de me faire passer pour un voleur éhonté.

Avoir cotisé durant toute ma carrière à une assurance chômage à laquelle par chance je n’ai pas eu recours est une satisfaction personnelle à double titre, d’avoir échappé au pire tout en participant à la solidarité.

Pour vous dire à quel point, ma vie est favorisée, la piscine qui se trouve à cinq cent mettre de chez moi  est en eau de mer à 34°c.

 

Alors quand on est un privilégié et conscient de l’être, il reste à assumer ses convictions. Alors à la mesure de mes faibles moyens d’action, comme altermondialiste je milite à ATTAC, comme anticapitaliste je vote pour la nationalisation des banques et le rétablissement des services publics, comme antimilitariste je conteste les budgets de l’armée et l’envoi de troupe sur un sol étranger, comme électeur je vote à gauche mais en déniant au PS d’en défendre les idées, comme écologiste j’économise et je recycle tout ce que je peux, comme citoyen je soutien les sans papiers et je me mobilise contre les injustices, comme consommateur je privilégie des aliments bio et de production locale, comme syndicaliste je refuse la perte des acquis sociaux difficilement arrachés par nos anciens, comme laïque je m’offusque des signes religieux ostentatoires de notre gouvernement, Et….comme bloggeur j’écris mes billets d’humeur.

Repost 0
Published by libre necessite - dans Billet d'humeur
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 08:29

mots-lettres-albertine-disparue-proust-1-.png

 

Puisez à pleines mains

Des phrases lumineuses.

Fouillez au petit bonheur

Dans ces sacs  de mots.

Triez les expressions

Les devises, les dictons.

Mais préférez les vôtres,

Adaptez vos propos

A votre propre univers.

Livrez enfin audible

Ce cri qui est en vous.

En cet instant présent

Rendez compréhensible,

L’émotion qui vous noue.

L’écriture seule permet

A la lueur de l’aube

De tenter l’aventure.

Du plus profond de l’être

Exhumez  la pensée,

L’idée vite refoulée,

Ou l’impression furtive

Aussitôt submergée.

Prenez ce risque fou

De faire entendre l’écho

De votre moi profond.

L’occasion est unique

De consigner les termes

D’une perception intime.

Enfin face à vous-même

La vérité sans far,

Exprimée au grand jour,

Terrible maïeutique

Pour vous si réservé,

Parler de sentiments

Toujours restés secrets.

Livrer ses intuitions

Chuchotées pour soi même

N’est pas chose facile,

Malgré le choix des mots

Et la forme étudiée.

Comme tous les êtres humains

Fait  de chair et de sang,

Une  frayeur vous menace

De n’être pas compris.

La première aventure

Peut s’avérer pénible

Mais les dés sont jetés.

Sans pouvoir résister

Au bien-être ressenti

Des joies de l’écriture

Vous vous laisserez aller

A cette délivrance.

 

 

 

 

 N'oubliez pas la musique... Grand corps malade (J'ai pas les mots)
Repost 0
Published by libre necessite - dans Petite Prose
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 08:12

banksy_tottenham_2-1-.jpg CamdenBanksy 

Banksyest un artiste connu essentiellement pour ses pochoirs en milieu urbain bien qu'il soit également peintre et réalisateur. Dissimulant sa véritable identité, des spéculations sont faites à partir des images prises par des caméras de sécurité ; il serait originaire des environs de Bristol au Royaume uni, serait né en 1974 et se nommerait Robert Banks, ou encore Robin Gunningham. Étant jeune il fit partie d'un groupe de graffeurs (DBZ).

banksy.jpg     banksy-1-.jpg

 

 

Il combine les techniques du graffiti, du pochoir et de l'installation pour faire passer ses messages, qui mêlent souvent politique, humour et poésie. Les pochoirs de Banksy sont des images humoristiques, parfois combinés avec des slogans. Le message est généralement antimilitariste, anticapitaliste ou antisystème.

Il s'est forgé une certaine notoriété dans les milieux alternatifs  mais les médias traditionnels s'intéressent aussi à lui.

 

banksy_2.jpg   Banksy-3.jpg

Parmi ces principaux faits de gloire :

Banksy est entré dans l'enclos des manchots du zoo de Londres et y a peint en lettres de 2 mètres de haut «On en a assez du poisson ».

De nombreux pochoirs de Banksy se retrouvent sur les murs des villes britanniques comme Bristol ou Londres, et certains étant menacés de destruction ou d'être recouverts par de la peinture voient des pétitions se créer pour défendre les créations de Banksy.

En 2004, il fait imprimer des faux billets de 10 livres. À la place de l'effigie de la reine d’Angleterre, se trouve celle de Lady Diana. Il en disperse la plupart lors du carnaval à Notting hill.

 En 2005, lors de son exposition Crude Oils, il détourne les tableaux de Claude Monet ou de Vincent Van Gogh et à cette occasion, il libère 200 rats.

En 2005, Banksy a fondé le projet « Santa's Ghetto » en réalisant des peintures sur le mur de Gaza afin de redonner espoir aux habitants palestiniens.

En septembre 2006, Banksy « pirate » la sortie du disque de Paris Hilton avec environ 500 disques achetés en magasin, réenregistrés, pochette et photos modifiées. La pochette avec les photos de la star retouchées est estampillée de slogans comme : « 90 % du succès ce n'est que frimer ». Sur les sites internet de ventes aux enchères ces disques se négocient à environ 1000 € pièce.

En 2006, il place une poupée gonflable en taille réelle à Disneyland (Californie) qui porte un uniforme orange comme ceux de Guantanamo.

En 2009, une importante exposition lui a été consacrée au Musée de Bristol, en Angleterre.

En 2010 sort le film Faites le mur (Exit Through the Gift Shop), réalisé par Banksy,  nommé pour L’oscar du meilleur film documentaire en janvier 2011.

En 2011, juste après les émeutes au royaume uni, il diffuse sur Channel 4 un documentaire sur la désobéissance civile intitulé the Antics roadshow.

banksy_soho_phone_box_2.jpg  Mauer-betlehem.jpg

Repost 0
Published by libre necessite - dans Focus
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 08:30

                                    15---Soleil-noir.JPG

 

Sombre matinée

Accablée d’un soleil noir

Jour de fin du monde 

 

 

 

 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Sculptures
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 07:37

 Photo-Nathalie-Brianne.jpgPhoto Nathalie Brianne

 En effet, pour s’adapter à la phase gazeuse, une large extension devait encore avoir lieu entre leurs atomes.

L’envol se produisit en pleine journée sous une chaleur écrasante qui les aspira dans l’atmosphère avec un grand sentiment de légèreté. Une fois encore, les vieux amis vécurent ce voyage ensembles.

Leur environnement était de plus en plus instable, poussés par les vents, ils se sentaient brassés violement, happés par une bulle d’air chaud ils poursuivaient leur ascension. Heureusement cette période ne dura que peu de temps. Le cumulonimbus était le roi des nuages, arrivé à maturité, il peut prendre des formes variées et s’accrocher à près de douze mille mètres d’altitude. Il est souvent associé à des rafales de vent, de grêle et de la foudre.

En quelques heures, l’accumulation de vapeur d’eau était telle qu’elle se condensa sous la forme de fines gouttelettes. La situation ne pourrait pas durer bien longtemps.

La zone de dépression où ils se trouvaient était violemment poussée vers l’est au dessus de l’Atlantique.

Sans le savoir, ils devenaient les vedettes des rubriques météo sur les écrans de toutes les télévisions.

Les premières chutes de pluie eurent lieu très exceptionnellement au-dessus de la côte bretonne,  puis ces gros nuages traversèrent une bonne partie de la France.

Brusquement dans un bruit de tonnerre et avec de violents éclairs, un orage déclencha une énorme précipitation. 

Les molécules d’eau dont nous suivons les pérégrinations depuis les glaces de l’Arctique se trouvaient maintenant exactement en surplomb St-Jean-Bonnefonds dans le département de la Loire.

Leur alliance avait tenu le coup jusqu’ici contre vents et marées, malheureusement elles se trouvèrent brusquement réparties dans des gouttes de pluie voisines mais distinctes.

 

Leur méconnaissance topographique de ce département ne les avait pas encore alertées. Pourtant dans un cruel coup du sort, l’une d’elle fut projetée sur le versant est de la colline alors que l’autre goutte tomba  côté ouest.   

Rien de grave allez-vous me dire, ces deux là, après un ruissellement torrentiel, se retrouveront certainement à la rivière.

En d’autres lieux, probablement, mais cette crête fait partie de la fameuse ligne de partage des eaux et ces deux gouttes viennent chacune de tomber sur des bassins versants différents.

300px-Lignedepartagedeseaux-1-.png

La première rejoindra bien la rivière Ricolin qui en se jetant dans le Rhône qui la projettera dans la mer méditerranée, alors que la seconde ira grossir le courant de la rivière Ozon pour rejoindre ensuite la Loire et plus loin encore l’océan Atlantique.

Le cycle de l’eau est immuable, alors pourquoi ces molécules là ne se retrouveraient-elles pas ?

Lavoisier avait bien raison, au 18 eme siècle de clamer « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »

Oui bien sûr, dans une vision optimiste des choses, mais admettez que la probabilité de voir se rapprocher à nouveau ces atomes d’hydrogène et d’oxygène, est bien faible.  

Chacune va encore voir du pays et aura peut être le privilège de se retrouver dans votre verre, pour apporter ses bienfaits avec votre métabolisme.   

Repost 0
Published by libre necessite - dans nouvelle
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 08:51

Photo-fabien-Morel.jpgphoto Fabien Morel

La banquise était épaisse et en dehors d'une vie microscopique au ralenti, tout semblait parfaitement immuable depuis des temps immémoriaux pour encore plusieurs milliers d'années.

Une modification climatique radicale  était annoncée mais sur place tout semblait immuable.

Pris au piège dans une grande épaisseur de glace,  se trouvaient des cristaux aux jolies formes étoilées. Entremêlées étroitement, ce voisinage avait créé depuis si longtemps qu'une communauté solidaire et sympathique les réunissait. On pouvait même dire qu’une conscience collective les animait et qu’il faisait bon vivre dans cette pénombre légèrement bleutée.

Régulièrement, il se produisait des craquements violents accompagnés de bruits sourds, le plus souvent assez éloignés.  Localement une telle déchirure  s'était produite il y a bien longtemps en plein milieu de leur bloc tout proche  mais tous ces cristaux millénaires ne voulaient plus y penser.

La vie était douce et chaleureuse, trop douce et trop chaleureuse certainement car un réchauffement de la banquise avait débuté depuis peu et s'amplifiait d'année en année.

 La notion d'été était ici très théorique  mais il fallait bien se rendre à l'évidence, tous les ans  à la même période, les bruits de rupture se faisaient  plus fréquents.

Un beau jour, une violente fracture se produisit, séparant  un énorme bloc précipité dans la mer qui se mit à flotter en dérivant doucement vers le large. Avec une rapidité déconcertante  cet iceberg diminua  de taille.  Chaque jour l’énorme masse basculait pour retrouver un nouvel équilibre de flottaison . Il fallait se rendre à l'évidence tous allaient bientôt perdre leurs belles allures cristallines pour être mêlés  à cette immensité d'eau salée sous une conformation nouvelle.

La tension était à son comble.

 

Toute résistance pourtant était veine  et toutes les promesses d’union et de fraternité  échangées ne semblaient pas très réalistes. La communauté des ces molécules d’eau était bien prédestinée à se dissoudre.

eau-pure-1-.jpg

La dislocation était inévitable et la dispersion parfaitement prévisible, pourtant certaines liaisons chimiques montrèrent  des dysfonctionnements étranges. Est-ce à cause d’une forte cohésion due à  leur longue promiscuité, des forces d’attractions décuplées par une peur violente  ou simplement la puissance d’une affection profonde ?

 

Pourtant un petit noyau de particules restait solidaire alors même que leurs atomes  se distendirent  pour atteindre la souplesse nécessaire à la liquéfaction.

Ils s’habituèrent malgré eux, à leur nouvelle structure et apprirent à voguer au gré des courants. Cette instabilité nouvelle engendra bien quelques  désagréments  mais une fois parfaitement amarinés, ils apprécièrent leurs nouvelles conditions  de vie.

Leur communauté n’avait connu qu’une longue existence d’attente et d’immobilisme, dans ces fonds marins les flux étaient rapides et le spectacle permanent.

Arrivés vers les caraïbes, une chaleur soudaine se révéla. Cette  nouvelle menace les mena très vite jusqu’à des températures inhabituelles.

Le nouveau maitre du jeu s’appelait Gulf Stream. Un voyage transatlantique leur était promit.

Au bout de la traversée, plusieurs molécules d’eau autour d’eux  s’étaient déjà littéralement envolées. Ils n’échapperaient pas à ce phénomène d’évaporation et il fallait donc encore s’attendre à une nouvelle transformation radicale de leur constitution....

A suivre

Repost 0
Published by libre necessite - dans nouvelle
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 08:52

 img101

Tension des écoutes

Pilotage au près serré

Convergence des forces

 

Les voiles se nourrissent du vent

Mêlant  le ciel et la  mer

Repost 0
Published by libre necessite - dans Tanka
commenter cet article

Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->