Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 07:03

DSC_2398.JPG 1mat, 1 voile au 1/3 : un misainier

 

DSC_2030.JPG Sloop , 1 mat, 1voile à corne

 

DSC_2340.JPG 2 mats, voiles au 1/3, Chaloupe sardinière "Eulalie"

 

DSC_2358.JPG 1 mat , voile latine, pointu marseillais

 

DSC_2050.JPG3mats, voiles au 1/3, "Belle angèle" un chasse marée (Bretagne sud)

 

DSC_2326.JPG3 mats, voiles au 1/3 "La Cancalaise" Bisquine (Bretagne nord)

 

Photos--publies-4-1958.JPG 2 mats , voiles à cornes , Goélette franche

 

Photos--publies-4-1952.JPG 2 mats, voiles à cornes, Goélette à hunier "Etoile de France"

 

Photos--publies-4-2074.JPG 

2 mats, voiles à cornes, goélette aviso "Recouvrance"

en arrière, 2 mats , voile à corne, Dundée "Etoile Molène" 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Voile et Voiliers
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 06:35

 

tilt-x-hotel-vieux-panier-14-1-.jpgCédric, 34ans toulousain, est connu sous son nom d’artiste TILT. Il débute à 16 ans avec ce nouveau mode d’expression dans sa cité près de Toulouse, c’est ensuite dans les caves et garages munis des bombes qu’il pratique son art.

TILT aimerait désormais vivre uniquement de son art qui s’étend à la peinture, la photo et la sculpture.

Ce graffeur  inspiré par la scène new-yorkaise immortalise au flash et en numérique, ses modèles dans le plus simple appareil, dans des recueils de photo qui se vendent par milliers. Des filles accostées dans la rue, qu'il baptise ses « Bubble Girls ». Pudiques, scandaleuses, coquines ou rêveuses, elles sont à la cité ce que les pin-up étaient à nos grands pères. Des phantasmes éphémères.

MyLoveLetters-1-.jpg

L'idée lui est venue au terme d'une relation amoureuse, il y a deux ans. Soucieux de préserver ses habitudes d'artiste globe- trotteur, il est alors en quête de renouveau : « Après avoir passé 15 ans à ne jamais être en contact avec un support autre que les murs (pas toujours très causants), j'ai découvert un rapport humain avec ce que je peins.»

Mêler la passion du voyage aux rencontres, tout en s'exprimant sur des terrains inédits. C'est un peu le mot d'ordre de ce gentleman qui avoue n'avoir « jamais ressenti le graffiti comme une forme d'agression ». Car si ses modèles dévoilent leurs formes et leurs charmes aussi ouvertement, Tilt réfute toute tentative de voyeurisme. « Le procédé se base sur un vrai échange. Elles me donnent quelque chose de très intime, proche de l'interdit. Pour les remercier de m'avoir prêté un bout de leur corps, je peins leur prénom sur un mur de la ville, à mes risques et périls. »

Plus exigeant envers lui-même qu'envers ses modèles, Tilt s'impose une sorte de dogme qu'il respecte au pied de la lettre. « Je ne fais jamais appel à des mannequins professionnelles. Elles doivent sembler réelles, représenter une certaine beauté, mais surtout rester authentiques. C'est à moi de trouver ce qui les rend spéciales. » Une quête où la nécessité laisse aussi place à l'imprévu. Promenant sa besace de ville en ville, à travers l'Europe, l'Asie, la Nouvelle-Zélande ou les Etats-Unis, il peut « passer des heures entières dans la rue, assis sur un banc ou sur la terrasse d'un café », à l'affût de celle qui le séduira par son aura. « C'est tellement fou qu'une inconnue accepte de venir seule dans une chambre d'hôtel pour faire des photos aussi intimes, même si c'est elle qui décide de se mettre à nu ou pas... Sachant qu'il est beaucoup plus facile de trouver un mur qu'une fille qui veuille bien poser. »

TILT-PANIC-ROOM-LA-VIDEO-511-1-.jpg

Ce déploiement se reflète dans les clichés des «Bubble Girls ». Par l'utilisation abusive de la couleur, du flash et de cadrages volontairement maladroits, les images de Tilt se veulent instantanées, libres de toutes contraintes. Ne cherchons pas la prouesse technique ou l'éclairage subtil, surtout pas. « J'avais envie d'économiser quinze ans de pratique de la photo pour revenir à quelque chose de plus primitif, en rapport étroit avec ma peinture. Je ne fais que des photos au flash. Quand on prend une bombe de peinture, si on est trop près du mur, ça va se mettre à couler. Avec un appareil photo au flash, l'exercice est le même : trop près du modèle, elle va cramer ; trop éloigné, elle sera embrumée. »

Cette façon de faire vient d'un challenge lancé à ses débuts. Car si les graffeurs ont produit des chefs-d’œuvre dans des conditions souvent extrêmes, avec des peintures pour voitures ou mobilier, le photographe peut se passer de l'outillage classique. Il ne lui reste alors que son regard, qu'il posera avec le poids d'un nuage, en toute simplicité.

Fetish Bubblegirls, par Tilt, edition Fantomass Publications.

Repost 0
Published by libre necessite - dans Focus
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 06:01
Afin de permettre une meilleure compréhension des articles qui suivront sur la voile et les voiliers, je vous propose quelques informations de base pour différencier les vieux gréements.
Le gréement
Le gréement d'un bateau à voile  est l'ensemble des structures situées sur le pont permettant sa propulsion par la force du vent. Il est constitué de l'ensemble mâts, bômes, tangons, drisses, écoutes, étais, haubans, etc.  
Le tout servant à régler, établir et manœuvrer la voilure.
 
Les différents types de voiles
Voile carrée
220px-Square_Sail-1-.png
C'est le type de voile le plus ancien en Europe
Elle fut utilisée de manière connue dès l'antiquité, de la Baltiqueà la Méditerranée sur les navires marchands et militaires, qu'ils soient de mer ou de rivière.
Au IXe sièclel'introduction de la voile latine amorce le déclin de cette voile en Méditerranée où le régime des vents est trop irrégulier pour pouvoir l'utiliser. En Atlantique elle perdure au-delà même du Moyen Âge
Voile au tiers
Lug-Sail-1-.png
peu différente de la voile carrée, sa vergue étant horizontale, mais avec des performances nettement améliorées au près, notamment par « apiquage » de la vergue, c'est-à-dire que la vergue devient plus verticale en se rapprochant de l'axe du mât.
Voile latine
220px-Latin_Sail-1-.png
Apparue au IXe siècle, d'inspiration arabe, elle était surtout répandue en Méditerranée
Sa grande vergue se nomme antenne. Pour qu'elle soit efficace sur les deux amures, il est nécessaire de la changer de côté à chaque virement. Cette manœuvre consiste à gambeyer (signifie faire passer d'un côté à l'autre du mât)
Voile à livarde
220px-Split_Sail-1-.png
Cette voile connut ses heures de gloire dans la marine fluviale : simple à mettre en œuvre, elle était adaptée aux mâts rabattables ou amovibles de diverses embarcations, comme les chalands, les barges et certaines péniches.
 Assez peu répandue aujourd'hui, ce type de voile équipe, dès l'origine, tous les « Optimist »  bateau d'initiation depuis 1947.
Voile à corne
220px-Gaff_Sail-1-.png
Cette voile fait partie de la famille des voiles auriques. Évolution de la voile au tiers, elle augmente encore les performances en ramenant toute la surface en arrière du mât, libérant la partie avant de celui-ci pour l'installation d'une trinquette et de focs.
Dans la partie supérieure peut être gréé le « flèche », petite voile triangulaire occupant l’espace supérieur.
Elle équipe nombre de gréements traditionnels de travail comme les côtres, les dundeesthoniers, les coquilliers
Voile bermudienne
Bermude-1-.png
mât vertical et voile maintenue par coulisseaux sur un rail C'est actuellement la voile la plus répandue en plaisance du fait  de ses et de la simplicité de manœuvre.
Toutes ces voiles pouvant ainsi se combiner en différents types de gréements.
 voile-z-1-.jpg
À un mât
Misainier à une seule voile
Un Sloop ; un seul mât, une grand voile et un foc à l’avant (le plus courant en plaisance)
 Un Cotre ; un seul mât, une grand voile et plusieurs focs à l’avant (éventuellement un flèche au-dessus de la grand voile).
À deux mâts
Brick: les voiles sont toutes carrées et les 2 mats d’égale hauteur
Brick-goélette: inverse de la brigantine, avec un mât de misaine à voiles carrées et un grand mâtà voiles auriques.
Dundée: cotre à tape-cul fixe, voiles auriquesavec flèches sur les deux mâts.
Un Ketch : un grand mât et un mât d’artimon, une grand voile, un ou plusieurs focs (le mât d’artimon est placé devant la barre).
Un Yawl : comme le Ketch sauf que le mât d’artimon est derrière la barre.
 Une Goélette ; deux mâts et deux voiles, le plus petit mât étant devant le grand mât, un ou plusieurs focs (les deux mâts peuvent être de hauteur égale).
À trois mâts et plus
Trois et quatre mats Goélettes,  goélettes à trois et quatre mats, trois et quatre mats Barque, trois et quatre mats Carré
Voiles_identification-1-.jpg
Repost 0
Published by libre necessite - dans Voile et Voiliers
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 08:59

10868-1-.jpgMerci à Frédéric Le Mouillour pour cette belle vue aérienne

 

 

Au sein de la commune de Ploemeur le lieu-dit FORT–BLOQUÉ est connu pour cette imposante fortification construite sur l’ilot de Keragan ( signifiant petit rocher en Breton), accessible uniquement à marée basse.

 A la suite à une attaque de Lorient par les Anglais, en 1746, cherchant à détruire la Nouvelle Compagnie des Indes qui venait de s’y  implanter, les premiers travaux furent entrepris dès 1747 en vue de créer une batterie dite en « fer à cheval » avec corps de garde.

Une succession de tempêtes impressionnantes des hivers 1863, 1865 et 1869 malmenèrent le site. Ce n’est qu’en 1871, que le Fort entre dans sa version définitive et pour que Keragan devienne un véritable fortin, capable de résister aux tempêtes et à ses agresseurs éventuels.

Il comprenait une batterie de 4 canons chargée d'assurer la défense côtière de Port-Louis à l'embouchure de la Laïta. le Fort devint ainsi l’une des quatre batteries de Lorient les plus importantes

Cette construction ne servit qu’à la dissuasion mais pendant la dernière guerre mondiale, elle fut entourée de blockhaus  par les allemands afin de protéger la Base de Lorient. Ce dispositif était intégré dans le Mur de l'Atlantique  dont il reste de nombreux vestiges.

Fort-Bloqué est resté très longtemps un petit hameau côtier exposé aux vents d'ouest et fréquenté seulement par les ramasseurs de goémon. Quelques familles Lorientaises ont commencé à construire des résidences secondaires sur le front de mer et le mouvement s’est poursuivit lentement après la deuxième guerre mondiale lorsque le chemin côtier devint une route carrossable.

Cette cote, restée sauvage, est un lieu de promenade dominicale pour les Lorientais, mais  le hameau,  ne prend vie que durant l’été.

Si toute l’année et par tous les temps les chemins de bord de mer sont fréquentés par de nombreux marcheurs,  sa plage est le rendez vous des windsurfers.

Placé sous la garde de Marine Nationale jusqu’en 1956, date à laquelle il a été vendu par l’Etat fort est aujourd’hui privé et sert de résidence secondaire. L’enceinte libère un espace intérieur de 3 250 m², sur un ilot rocheux de 6 000 m². Le fort et la vigie adossée au mur d’enceinte représente une surface habitable de 210m².

Il semble encore en vente à ce jour, avis aux amateurs !

Repost 0
Published by libre necessite - dans Bretagne
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 06:14

img108.jpg

 

 

 

Dans l’herbe fleurie,

Un doux bien-être sans ombrage,

Bercé d’insouciance.

 

Une souvenir encore frais,

Mais une famille désunie.

Repost 0
Published by libre necessite - dans Haïku
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 05:00

Photos--publies-4-3493.JPG 

Le Biche au Port Tudy (Groix)

 

En juin 2012, au port de Lorient le Biche dernier thonier de Groix  a été mis à l’eau, après une reconstruction qui a durée six ans.

Ce dundee en bois de 1934 a chassé le thon dans le golfe de Gascogne jusqu'en 1957.
D'abord racheté par le Royal Sailing Club d'Ostende, il sera revendu en Angleterre en 1974. Puis acquis en 1991 par le Port Musée de Douarnenez. Là bas, faute de moyens, son agonie commence. Le thonier prend l'eau, il sombre deux fois.

Photos--publies-4 3030

L'association Les Amis de Biche se forme en 2003 et réussit à trouver les moyens nécessaires pour le sortir de sa vasière de Port-Rhu à Douarnenez  et à l'amener à Brest. Ensuite C’est en août 2006 que le Biche est chargé en  direction Lorient sur Alcyon, bâtiment de la marine nationale.
Sur le port de pêche de Lorient, une annexe du chantier du Guip, grand spécialiste des navires en bois, est ouverte qui va se charger de cette reconstruction.

            Photos--publies-4-3462.JPG           Photos--publies-4-3143---Copie.JPG

Le Biche retrouva Port Tudy, capitale de l'île de Groix, son port d’attache début juillet, avant de rejoindre les fêtes maritimes de Brest au mois d’aout 2012. 

 Photos--publies-4-3472.JPG 

Tel qu'on pouvait encore le voir il y a plus de soixante ans

Repost 0
Published by libre necessite - dans Voile et Voiliers
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 06:11

 Photos--publies-4-1010.JPG

 

L’océan impérieux a ses colères d’automne

Ses remous majestueux propagent leurs clameurs

Neptune impose sa loi dans ces eaux qui bouillonnent

Fourbissant le ressac au gré de ses humeurs

 

 

Ses violentes colères nous rappellent au bon sens

Sanctionnant aussitôt toutes les imprudences

Malheur aux  inconscients qui par excès d’orgueil                   

Bravent les éléments et périssent sur l’écueil 

 

Confronté au tumulte d’une force mystérieuse  

J’admire la féérie de ses tempêtes furieuses

Affichant des couleurs d’une beauté  hypnotique

 

Les violentes bourrasques submergent le rivage 

Mêlant pluie et embruns, aspergent mon visage

Témoin privilégié des bords de l’Atlantique

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 06:43

Photos--publies-4-2839.JPG

 

 

Villa-Kerillion.jpgVilla Kerilon

 

 

Kernevel est le nom d’un quartier de Larmor plage, face à Lorient dans la rade.

Le 21 juin 1940, l´armée allemande entre dans Lorient. La Kriegsmarine s´y installe pour transformer ce port en base de ravitaillement pour sous-marins. Le 16 octobre, l’amiral Dönitz, grand commandant des U-Bootes, établit son quartier général au Kernevel. Il s´établit là entre 1940 et 1942 dans des bunkers camouflés au pied de trois belles villas construites durant la seconde moitié du 19e siècle. De là, Dönitz envoie ses ordres à tous les sous-marins opérant dans l´Atlantique. L´amiral et son état-major logent alors dans la villa centrale de Kerlilon, située entre les villas Margaret et Kerozen, ainsi l’amirauté, entre septembre 1944 et mai 1945,

 Trois villas du Kernevel, font partie d´un ensemble appelé Château des Sardines par les habitants,  situé sur le front balnéaire de Larmor-Plage face à Lorient

 pict0709um7-1-.jpgVilla Margaret

La famille Ouizille a particulièrement marqué le quartier du Kernevel, et    ce nom est aussi attaché aux trois villas qui surplombent le port et qui portent le nom de « Château des Sardines ». La légende veut que, enrichi par l´activité sardinière, Auguste Ouizille ait construit à chacune de ses trois filles une villa. En réalité, Auguste Ouizille meurt en 1881 alors qu´une seule villa, l´actuelle villa Kerozen, est construite. Cette maison d´habitation était consacrée à l’activité d’une presse à sardine, construite en 1843 et détruite à la fin du 19e siècle.  Sa fille Rosalie en héritera en 1899. Son fils Georges, construira la villa Margaret en 1896. Une troisième villa, la villa Kerlilon, est construite par son fils Auguste vers 1899.
L´emprise de la famille Ouizille sur Le Kernevel se termine avec la Seconde Guerre mondiale. Les Allemands réquisitionnent ces trois villas et transforment cette pointe de Larmor-Plage en un camp retranché d´où l´amiral Dönitz dirige la guerre sous-marine du Troisième Reich.

Villa KerozenVilla Kerozen

 

Comme l´espace portuaire du Kernevel n’a pas souffert des bombardements, alors  que les installations de l´arsenal sont totalement détruites, en mai 1945,  les villas sont réquisitionnées par la Marine. Kerlilon devient la résidence du commandement d´arrondissement, les villas Kerozen et Margaret servant aux transmissions et aux logements.

 La villa Margaret est remise à ces propriétaires en 1956. La même année, la Marine achète les villas Kerlilon et Kerozen à leurs propriétaires et en 1983, Kerlilon devient la résidence du Commandement de la Marine.

Il existait une quatrième grande villa située plus en arrière. Très endommagée durant la guerre, la villa  Sevene a été détruite 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Focus
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 13:49

DE-Sculpture-by-the-Argentinian-artist-Pedro-Marzorati.jpgSculpture d'un artiste Argentin  Pedro Marzorati

 

 

Ma conscience se réveille dès le lever du jour

Brusquement  hors du rêve vient la  réalité

Ce long cycle infernal   durera t il toujours ?

Sans cesse les mêmes questions maintes fois récitées

 

Le sommeil est une trêve me soulageant l’esprit

Mais  moment de douceur en vile tromperie

Car dès le lendemain  les confusions divergent

L’intuition d’existence m’oppresse et me submerge

 

Mes pensées  et mes doutes maintenus en suspend

Douloureuses obsessions  souvent à  mes dépends

 Les trainerais-je encore même dans l’au-delà ?

 

Point de répit, point de repos, c’est notre lot

Enigmes existentielles, toutes reviennent au galop

Ces angoisses, ces frayeurs,  j’en ai jusque là

 

DE-Sculpture-in-a-small-garden-in-Antwerp--Belgium.-Dating-.jpg

Sculpture dans un jardin à Anvers en Belgique (Auteur incinnu)

 

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 11:23

Non, il ne sera pas question ici de remonter le temps et d'entrer dans un espace poétique mais bien d'aborder le domaine de la physique fondamentale. 

 Le principe du retournement temporel des ondes repose sur l'invariance de l'équation de propagation d'ondes par renversement du temps : cette invariance autorise une onde à se rétropropager de telle sorte qu'elle peut retrouver précisément l’endroit de son émission. Le Miroir à Retournement Temporel permet d'enregistrer un champ acoustique sur la surface qui entoure le milieu de propagation puis de réémettre la version retournée temporellement de ce champ et de refocaliser le signal sur le point de l'émission.

Une méthode de contrôle non destructif par ultrasons mise au point par le laboratoire Ondes et acoustique. Elle utilise un miroir à retournement temporel inventé par Mathias Fink. Le miroir émet des ultrasons. Si ceux-ci sont réfléchis par un défaut dans la pièce à contrôler, ils reviennent vers le miroir qui les renvoie à nouveau vers le défaut, le signal étant amplifié à chacun de ces retournements temporels. La méthode est appliquée à des pièces en titane pour moteurs d'avions.

Cette méthode testée pour la destruction des calculs rénaux est envisageable pour détruire des tumeurs, en captant les ondes qu’elles émettent réfléchissent  sur un miroir à retournement temporel  puis en bombardant de ces mêmes ondes plusieurs fois amplifiées  et ainsi les détruire. Ses ondes ont la particularité de revenir exactement sur le lieu d’émission initial.

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus

 

http://www.canalu.tv/video/science_en_cours/le_miroir_a_retournement_temporel_entretien_avec_mathias_fink.60

 

Pour les autres, je présente mes excuses pour mêtre éloigné du monde de la poésie.

Repost 0
Published by libre necessite - dans Focus
commenter cet article

Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->