Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 08:35

Campan-065-1-.jpg

Régulièrement Clara  nous fait découvrir ses Pyrénées avec de belles balades en montagnes et de jolis villages link. Elle nous parle aujourd’hui de Sainte Marie de Campan qui a réveillé chez moi un souvenir assez cocasse.

En 1985, je me suis fait opérer d’une hanche dans un hôpital parisien (Anomalie congénitale et Bretonne, cela ne vous étonnera pas). Après quelques jours d’hospitalisation, je rentrais chez moi en grande banlieue pour suivre une rééducation assez longue. Le kiné qui me prit en charge avait son cabinet à quelques kilomètres. Avec une séance chaque jour, nous avions vite sympathisé et les conversations allaient bon train.

Un jour, il se mit à me parler du baptême de sa fille et de la cérémonie religieuse qu'il redoutait mais qu’il avait accepté sur l’instance de sa belle famille.

Pour le réconforter, je lui dis que moi aussi, je n’étais pas croyant et qu’il m’avait été donné d’assister à très peu d’offices religieux dans ma vie, mais que parfois cela pouvait se révéler très plaisant.

Je poursuis en lui racontant une messe de Noel dont j’avais un souvenir amusé. Aujourd’hui encore je me demande bien pourquoi je lui fis ce récit remontant à plus de vingt ans et que je ne racontais jamais à personne.

 

Je devais avoir quinze ans et je participais pour les fêtes de Noël à un camp de vacances situé non loin de ce village. Quand le temps s’y prêtait, on nous amenait à la station de la Mongie pour pratiquer le ski.  

Le soir de Noël nous étions tous restés dans notre camp et après un diner rapide qui n’avait rien à voir avec un repas de fête, nous n’avions d’autre distraction possible que la messe de minuit au village voisin.

Dans cette église, avec mes copains, nous nous sommes installés sur les derniers bancs pour se ménager une sortie plus rapide.

L’office était déjà commencé depuis quelques minutes, lorsqu’un villageois entra précipitamment en faisant  grincer la grande porte de bois. Il se rua vers un petit escalier de bois qui menait à la chorale et dans son empressement trébucha contre une marche. Dans sa chute, il perdit son dentier qui dévalât jusqu’en bas. Au plus vite il vint récupérer son bien, se le replaça aussitôt dans la bouche sans hésité et repartit de plus belle à l’étage.  

Autant dire que pour les adolescents que nous étions, le spectacle nous ravît et nous profitât tout le reste de la soirée.

A ce stade de ce récit, mon kiné était assis devant moi, avec un air totalement éberlué. Dès qu’il pu parler, il dit « Ce que tu me racontes là, c’était à Sainte Marie de Campan, en 1963, j’y étais. »   

Ce jour là pas de rééducation, nous étions face à face, sans comprendre l’incroyable coïncidence.

Lui, à l’époque était également en vacances mais faisait parti d’un autre groupe d’amis, également placé au fond de l’église.

 Plus de vingt ans auparavant, à des centaines de kilomètres de là, que nous ayons été ensembles, mais aussi témoins de cette histoire était déjà assez étonnant, mais qu'en plus je pense à lui raconter cette histoire longtemps oubliée relevait tout de même d’un hasard extraordinaire.

 

Merci encore à Clara de m'avoir remit cette histoire en mémoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Récits
commenter cet article

commentaires

Line 27/10/2012 11:45

La vie nous réserve des surprises quand on s'y attend le moins, c'est ce qui en fait le sel !

bisous

libre necessite 27/10/2012 13:15



Merci Line, cette anecdote me laisse toujours perplexe. Bon week end Bises Dan



guinguéno rosine 25/12/2011 21:47

Félicitations pour ce blog que je découvre avec plaisir ; j'adore les diaporamas et lis avec intérêt les différents articles
A bientôt donc

libre necessite 25/12/2011 22:38



Merci Rosine, pour ce gentil commentaire, après une très belle journée de Noël. Bises



Jj 09/08/2011 17:06


parfois les chemins se croisent et se recroisent sans qu'on ne le sache, puis un jour, on en prend conscience par un simple fait du hasard !
Jj


libre necessite 10/08/2011 11:26



Salut Jj, j'ai eu d'autres occasions du même type mais là le décalage de temps en faisait un évènement exceptionnel. Dan



valdy 29/07/2011 23:26


C'est une histoire gigogne comme je les aime, Dan. Une histoire incroyable qui mêle humour et magie des rencontres - et pourquoi pas, magie de Noël-
Merci pour ce beau partage,
Valdy


libre necessite 30/07/2011 09:32



Merci Valdy, Impossible de placer cette histoire dans un roman ou une nouvelle , on trouverait la ficelle un peu grosse. Bises Dan



joelle.colomar.over-blog.com 29/07/2011 09:14


Vraiment j'ai bien ri de bon matin. C'est formidable qu'un évènement aussi infime ait pu vous permettre de vous retrouver profondément.
Ne dit-on pas que le hasard fait bien les choses ?
Merci pour ce bon moment. Joëlle


libre necessite 29/07/2011 09:31



Oui Joelle , la vie est pleine de surprises et souvent même des étonnantes. Bises Dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->