Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 05:24

P1000836.JPGL’atterrissage du Falcon 20 sur le terrain de Villacoublay, s’était déroulé sans encombre, tout comme le transfert en voitures officielles escortées par la gendarmerie nationale, jusqu’au palace Parisien.

Le président de la République informé toutes les trente minutes sur cette arrivée, se réjouissait déjà de la discrétion des évènements.

Le lendemain en fin de matinée, les illustres invités étaient attendus. Empêtré dans ses contradictions, Sarkozy n’avait pu s’opposer à quelques photos prises lors de l’accueil sur les marches en compagnie de sa charmante épouse.

Le déjeuner fut jugé courtois et les échanges chaleureux comme il convient avec un chef d’état étranger fusse-t-il en visite privé.

Quelques mots de félicitation pour l’élection récente, quelques échanges de congratulations, quelques vagues promesses sur les gisements de gaz naturel, … Tout était pour le mieux des intérêts réciproques.

Cette réception se révélait des plus réussi. L’arrogance affichée de son homologue étranger n’avait pas affecté le Président Français qui n’en était pas à sa première humiliation par les dictateurs du monde entier.   

C’est bien lui qui dans les premiers mois de son élection a choisi ces premiers interlocuteurs : Ben Ali, Hosni Moubarak, Laurent Gbagbo, Vladimir Poutine, et même Mouammar Kadhafi.

Un certain soulagement régnait dans tous les services de l’état, qui s’était préparé au pire.

 

Autant dire que le lendemain, lorsque  Joanna entraina Vladimir avec elle pour faire ses achats, rien ne laissait présager ce qui allait suivre.  

Le collectif anti-Tourgueniev avait bien préparé son affaire. Pour ne pas attirer trop tôt l’attention sur leur rassemblement, chaque association ou syndicat avait un lieu de rassemblement attribué depuis lequel tout le monde convergerait en métro, à l’heure dite, dans le centre de Paris.

Les médias avaient peu relaté ce voyage et la rencontre avec les politiques Français. Ce silence médiatique allait préserver l’effet de surprise recherché par les manifestants.

Au départ de la limousine qui accompagnait le couple Tourgueniev, un petit commando se chargeait de suivre le convoi. Très vite la direction prise dans la capitale, leur permit de lancer le signal convenu. Le regroupement se ferait place Vendôme, haut lieu du luxe Français.

Déjà une foule se pressait depuis toutes les stations de métro du quartier vers le lieu de rendez vous. A peine la limousine et son escorte avait pénétré sur la place que toutes les voies d’accès étaient déjà tenues par les manifestants.

Un conseillé diplomatique proposa au couple de ne pas sortir du véhicule en attendant des renforts de police et des conditions de sécurité plus satisfaisante. Vladimir, ne l’entendait pas de cette oreille et exigeait de pouvoir entrer chez Cartier où on devait déjà les attendre. Mes ses cris restèrent sans effet, d’autant que dans le même temps les rideaux de fer de tous ces grands bijoutiers se baissaient face à la menace d’émeutes violentes.

Les forces de l’ordre ne tardèrent pas à arriver en masse, immédiatement suivies par plusieurs télévisions d’actualités continues et toute une meute de journalistes et photographes.

La situation était confuse et l’évacuation de la place Vendôme ne serait pas si facile sous les yeux des télés du monde entier.

Déjà quelques responsables du mouvement étaient interviewés en direct et faisaient part de leur opposition au dictateur sanguinaire.

Devant l’urgence diplomatique de la situation, un convoi fût rapidement organisé autour de la limousine pour l’évacuer et reconduire le couple à son hôtel. La chose ne fût pas simple à organiser, non à cause des manifestants mais plutôt à cause de Vladimir qui était dans une rage folle, qui voulait sortir du véhicule pour en découdre avec ses opposants. Il vociférait des insultes dans sa langue maternelle en hurlant que tout cela ne se passerait pas ainsi dans son pays  et qu’il comptait bien formuler une protestation aux autorités Françaises à propos de leur inefficacité.

Une fois la limousine repartie, un mot d’ordre de dispersion fut donné aux manifestants par mégaphone. Les organisateurs étaient conscients d’avoir réussi un beau coup médiatique et ne voulaient surtout pas risquer des affrontements inutiles avec les CRS.

Assez rapidement la place retrouva sa tranquillité habituelle. Les mille cinq cent militants des droits de l’homme, quelques dizaines selon la police, repartirent comme ils étaient venus banderoles et drapeaux repliés.

Aujourd’hui les Van cleef and Arpels, Boucheron et Cartier ne purent ouvrir leurs salons au public.  Ils ont probablement perdu une très grosse commande de ce richissime Tourgueniev pour sa capricieuse épouse mais ils se réjouissaient surtout de ne pas figurer à la une des journaux du lendemain.

En passant par là, je n’ai pu rapporter que ces photos tristement closes.

Pour la suite rassurez-vous, les relations diplomatiques entre les deux pays sont restées « cordiales » et l’important contrat d’approvisionnement de gaz naturel sera bel et bien signé, contre la construction de trois centrales atomiques, malgré les protestations internationales 

P1000833.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans nouvelle
commenter cet article

commentaires

cecyle 08/01/2012 00:45

Alors, c'est une histoire vrai mon petit Dan?
Comme c'est surprenant...
Bon, j'ai vu que t'avais posté plein de trucs alors hop hop hop, je vais lire tout ça avant d'aller dormir!
Bisous

libre necessite 08/01/2012 11:32



Bonjour Miss, ce n'est qu'une histoire inventée mais tu prouves qu'elle pourrait être réelle. Bises Dan



flipperine 07/01/2012 17:43

des bijoux pas à notre portée

libre necessite 07/01/2012 17:49



Bonsoir Flipperine, pas à la portée de ma bourse en tous cas. Dan



valdy 05/01/2012 22:04

Sur les échanges cordiaux, c'est vrai qu'un super -commercial se doit d'être bonimenteur ...
Bisou,
Bonne soirée Dan,
Valdy

libre necessite 05/01/2012 23:14



Merci Valdy pour tes commentaires toujours si éclairés. Bises Dan



Sherry 05/01/2012 20:23

ah... je me doutais bien qu'il y avait anguille sous roche....

libre necessite 05/01/2012 20:28



Oui Sherry, tu penses bien que je n'allais pas laisser les choses se faire aussi facilement. Bises Dan



cronin 05/01/2012 18:13

Rebonsoir Dan

Ben moi, je trouve porte close... avec Over blog...léger soucis pour poster des commentaires ! (rires !) Je vois que finalement le caprice d'une épouse aura trouvé lui aussi porte close... mais
pour combien de temps, il y a d'autres bijoutiers en ce monde ! Finalement, elle aurait dû y aller seule... dans cette bijouterie ! Il fallait imaginer, cette histoire, avec une pointe d'humour,
faisant allusion aux relations qu'entretient Sarkosy avec certains dirigeants chutt... taisons nous, la cia veille... (rires !)Merci pour cette lecture Dan, très belle soirée, bises, et ma rose
d'amitié. Corinne (Cronin)

libre necessite 05/01/2012 18:21



Merci Corinne, de suivre mes élucubrations Bises DAN



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->