Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 05:52

img119Le 25 décembre tout le monde se presse pour être à l’heure du rendez vous annuel avec le père Noël.

Les occupations de dernière minute de manquent pas.

Foncer chez le meilleur traiteur en centre ville, pour récupérer la commande d’un jambon en croute commandé deux semaines auparavant avec sa sauce madère en évitant d’en laisser des marques sur les sièges à l’arrière de la voiture comme l’an dernier.

Se précipiter à la gare pour accueillir la tante Louise à la descente de son train en provenance de Périgueux, les valises chargées des bocaux de confit d’oie qu’elle a cuisinés elle–même.

Courir acheter, au dernier moment, les piles oubliées pour faire fonctionner le robot électronique que le petit Jonathan trouvera, si tout va bien, demain matin au pied du sapin.

Rejoindre sans tarder l’église Sainte Céleste afin de  réserver les premiers rangs comme chaque année et profiter de meilleures places pour la messe de Noël célébrée par le père Jean et animée par la chorale où chantent les enfants.  

Se précipiter dans les embouteillages, en espérant ne pas arriver trop en retard pour le réveillon chez les Martin et subir toute la soirée les remarques désobligeantes de la maitresse de maison toujours anxieuse pour la cuisson de sa dinde.

Sillonner la ville en voiture avec des enfants surexcités pour leur faire découvrir les décorations de fête  et permettre à la maman, restée à la maison, de terminer les derniers préparatifs dans le calme. 

 

A cette heure là, personne ne flâne dans la rue. En dehors des courses à faire au dernier moment, les préparatifs se poursuivent bien au chaud dans les maisons où la télévision à débuté ses programmes de fête. Même Ludo, le SDF du quartier connu de tous, s’est réfugié dans son réduit au fond d’une cour, jugeant inutile de faire la manche si tard avec des passants trop pressés pour le voir et trop joyeux pour s’intéresser à la misère des rues.

Derrière sa fenêtre, le vieux Lucien est affligé par tant  d’animations. Comme chaque année, il se promet bien de ne pas participer à cette grande foire commerciale. D’ailleurs, comme tous les jeudis, c’est un petit salé aux lentilles qui fera ses délices de la soirée, avec un disque de Charles Aznavour pour éviter la bonne humeur générale sur toutes les chaines de télévision.   

Totalement étranger, moi aussi,  à toute cette animation festive, j’observais avec un intérêt amusé l’excitation générale  en souhaitant secrètement que ces derniers jours de l’année se passent au plus vite.

Tel un mannequin de carton pâte, je tombais nez à nez avec le Père Noël, calme et détendu attendant simplement l’heure fatidique pour accomplir sa mission. J’étais bien le seul à pouvoir faire une telle rencontre.

Après un salut cordial, nous avons échangé quelques mots. Etonnés l’un et l’autre de nous retrouver en simples spectateurs de cette fièvre générale. Je lui fis part de ma solitude et de mon désenchantement, en lui expliquant mon aversion pour ces fêtes.

A ma grande surprise, il me conta que depuis plusieurs années, une  folie consommatrice l’avait rendu totalement désabusé et pour tout dire, tout  à fait inutile. En dehors de  quelques livres illustrés,  de jouets de bois et des poupées de chiffon, sa hotte était presque vide. Sa tournée serait bientôt réduite  à ne distribuer que des oranges dans les foyers vraiment déshérités comme dans le passé. Tous ces jouets électroniques dépassaient son entendement, il n’avait jamais les bons modèles de piles et ne possédait souvent qu’une notice en Croate ou dans un anglais de Hong Kong. De toutes les façons, ces robots et ces jeux étaient de plus en plus souvent commandés sur internet et livrés par Colissimo. Il n’y a pas que la poste qui ferait bientôt les frais de la privatisation, ce vieux barbu connaitrait la crise lui aussi.

Ainsi la magie de Noël subissait, de plein fouet,  la  mondialisation, ce qui ferait certainement bientôt un chômeur de plus. Ce brave Père Noel m’avoua qu’il s’était déjà inscrit sur une liste d’attente dans une agence d’intérim pour assurer l’animation dans les supers marchés.  

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Photo commentée
commenter cet article

commentaires

k 23/12/2011 08:54

Ben , enfin le jambon en croûte n'est pas fait maison ?
Ah la la...tout fout le camp, mon pov monsieur
k

libre necessite 23/12/2011 11:34



Oui K tout fout le camp. Nedelg laouen. Dan



ADAMANTE 22/12/2011 23:18

Tout fout l'camp ! Amitiés Dan

libre necessite 23/12/2011 08:02



Oui Adamante, le père Noël Cocacola , piègé à son propre jeu. Bises dan



fransua 21/12/2011 20:02

non ce n'est pas drole et pourtant ton article m'a faite sourire. Nous nous serons 2 ou peut être 3 mais pas de quoi bousculer les foules ni courir en tout sens et NOël reste le deuil de mon frère
mort de froid dans la rue il y a quelques années à peine et je ne remets plus l'article en première page mais cela reste gravé car chaque SDF a uune famille qui ignore bien souvent ce qu'il est
devenu
bonne soirée
si l'envie te dit cela s'appelle "l'incompréhebnsion" et se trouve dans la catégorie mes souffrances colonne de droite
bonne soirée et si je ne reviens pas joyeux Noêl

libre necessite 21/12/2011 20:14



Merci Fransua, je te ferais probablement cette visite mais en attendant passes de bonnes fêtes en toute simplicité mais bien entourée . Bises


Nedeleg laouen... comme on dit chez nous.     Dan



Eglantine-Lilas 21/12/2011 18:23

tu vois j'avais raison le père noël existe ! Bertrand a bien fait d'aller à sa rencontre ... plus les années passent et plus j'ai hâte que les fêtes passent, cette agitation me fatigue et enlève
tout sens à ce que je ressens pour noël...j'aime les fêtes de famille et un repas amélioré certes ...quelques chocolats et friandises ...mais quand j'entends que certaines familles dépenses plus de
200 à 300 euros par enfant je reste sans voix ...

bon noël à toi même si tu as un peu de nostalgie, un jour viendra sans doute ou les choses rentreront dans l'ordre et je te le souhaite
bises

p;s le plat de lentilles j'adore !

libre necessite 21/12/2011 18:42



Merci beaucoup Eglantine. Moi aussi il y alongtemps que je ne trouve plus de plaisir avec ces fêtes. Bises Dan



flipperine 21/12/2011 16:46

et tout change

libre necessite 21/12/2011 17:46



Oui Flipperine plus rien n'est pareil. Dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->