Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 05:37

img362Lorsque cette femme a débarqué dans ma vie, je savais que c’était elle et que nous devrions à partir de ce jour faire ménage à trois.

Inutile de vous dire qu’il s’est démené, un vrai festival. Je savais déjà ce dont il était capable et bien croyez moi ce n’était rien par rapport à ce qu’il nous réservait.

Vint la naissance de mes enfants, à ce moment là, je lui dis qu’il en faisait vraiment trop et que mon cœur ne pourrait certainement pas résister à tant d’émotions. J’en profitais largement mais pour la première fois une sorte d’angoisse s’immisçait entre nous. Je perdais du même coup toute la légèreté de l’insouciance et j’accueillais la peur.  La peur de tout perdre. La peur de le voir s’éloigner un jour de moi et de ma famille.

Il tenta bien de me rassuré mais il était trop tard. La conscience en éveil, dès lors, je profitais de chaque instant avec beaucoup plus d’intensité. Au final, cette maturité qui s’emparait de moi, ne fit qu’accroitre la force de notre relation.

Par la suite la vie n’en a fait qu’à sa tête. Porté par la destinée, il y a des moments où nous nous sommes un peu perdus de vue.

Parfois, je lui en ai voulu de m’avoir abandonné si brutalement sans prévenir.   

Nous nous accordions bien quelques moments rien qu’à nous, mais ils étaient de plus en plus rares.  

Il semblait beaucoup aimer la Bretagne et ses côtes sauvages, c’est là que nous nous retrouvions parfois en grand secret. La mer aussi nous a réunis, à l’occasion de quelques croisières à se confronter aux éléments.

Ensuite, nous avons eu une relation en pointillés, je le savais tout proche, à portée de mains mais j’étais paralysé par les doutes et le manque de confiance en moi.

Durant de longues périodes d’absence, marqué par une profonde culpabilité, je pensais que je ne le méritais pas et qu’il avait effectivement toutes les bonnes raisons de m’éviter.

En faisant le bilan de sa vie, on s’aperçoit que l’on a été particulièrement privilégié et on en déduit que notre quota est déjà bien épuisé  

Un jour, je me décidais à lui parler sans détour.

Je n’accepterais plus à partir de maintenant d’en être séparé. Il pouvait bien

Procéder à sa façon, j’exigeais qu’il soit présent sans cesse à mes cotés et que j’étais bien décidé à tout faire pour rétablir notre vie commune.

Il fut sans doute, un peu secoué par la brutalité de mes propos car je l’ai senti ému et ébranlé dans ses certitudes.

Le fait est,  c’est que nous avons réalisé ensemble ce souhait et que nous ne nous sommes jamais quitté.

Nous menons depuis une existence idyllique. Comme deux confidents nous discutons beaucoup. Je lui confie mes doutes, mais il a toujours les mots pour me rassurer et m’inciter à aller de l’avant.

Je sais toujours le trouver là où il se cache. Parfois cela me demande bien quelques efforts, car il est très facétieux et ne se laisse pas attraper si facilement, mais je connais tous ses trucs.

Il est vrai que je suis devenu moins exigeant qu’autrefois. Notre relation est moins tapageuse mais les émotions n’en sont pas moins fortes.

Nous nous sommes apprivoisés l’un l’autre et en ce qui me concerne, je souhaite vieillir tranquillement à ses cotés et finir ma vie avec lui.

Parce que croyez-moi, quand on trouve un bonheur comme celui là, on le garde précieusement contre son cœur.         

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans nouvelle
commenter cet article

commentaires

cecyle 26/02/2012 21:46

Ca me rapelle la chanson "le petit bonheur"...
C'est vraiment touchant ce que tu nous racontes la mon petit Dan, et je suis sur que lui et toi c'est pour la vie!
Pour le moment moi j'en suis au stade terrain d'entente, je sais qu'il est là, qu'il n'attend que moi mais je ne suis pas certaine d'être prête à l'accueillir comme il se doit et à lui faire la
place qu'il mérite...
Pfff je sais, questions dérisoires et pourtant...
Le bonheur on l'espère mais on le craint tout autant...
Gros bisous mon ami

libre necessite 26/02/2012 22:32



Merci Cecyle, oui on se refuse le bonheur en pensant qu'on ne le mérite pas . Une culpabilité Judéo -chrétienne. Il faut un peu de temps mais attention de ne pas passer ton tour. Bises dan



Capucine 22/02/2012 02:44

Bonsoir Dan,

J'aime ta façon d'avancer et de profiter de la vie... Le film se déroule et quand la projection se termine, on se sent bien, heureux... Happy end !
Bisous & douce nuit à toi.
Capucine

libre necessite 22/02/2012 08:56



Merci Capucine, il reste encore plusieurs épisodes. Bises dan



Rose 21/02/2012 18:22

Garde-le précieusement contre ton coeur!
Bisous
Rose

libre necessite 21/02/2012 20:04



Merci Rose, maintenant que je l'ai reconnu , je ne le perd pas de vue. Bises dan



Line 21/02/2012 15:15

bonjour Dan

dérangée hier , je viens lire la suite et j'ai adoré ta façon de nous raconter comment tu as pu apprivoiser ton bonheur

bisous

libre necessite 21/02/2012 15:25



Merci Line, tes commentaires sont toujours importants pour moi et pas seulement parce qu'il me complimentent. Bises Dan



plumelegere67 21/02/2012 08:38

Le bonheur, quelle joie quand on le trouve. Faut pas le lâcher ! Longue vie heureuse

libre necessite 21/02/2012 15:07



Merci plumelegere, bienvenue chez moi, merci d'avoir enrichi ce bonheur en partage. Dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->