Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 05:33

img362.jpgDès mon plus jeune âge, j’ai eu la chance de le croiser à plusieurs reprises. Pourtant, ce n’est que bien plus tard que je l’ai réalisé ma chance car la légèreté de la jeunesse rend insouciant de ces moments de vie mais qui s’inscrivent en nous pour toute notre existence.

A l’adolescence, nous avons pris des chemins différents. Il devait être sous d’autres cieux lorsque je me débattais dans un univers sombre qui ne semblait pas offrir le moindre espoir. J’ai appris plus tard qu’en  réalité, il veillait sur moi discrètement et qu’il s’est montré bienveillant à mon égard. A cet époque, j’étais bien trop obnubilé par un corps ingrat et une incapacité à l’école de la république. Je n’avais d’yeux que pour ma mélancolie, mon profond mal être, mes amours impossibles et toutes ses galères.

Le temps de rater mes études et de me lancer tête baissée contre les moulins à vent, ce n’est qu’à la rencontre de mon premier amour que nous avons renoué pour quelques temps.

J’étais tellement heureux et étonné d’une vie pleine de merveilles à découvrir que je l’emmenais partout avec moi.  Nous sommes devenus inséparables.

 Mes premières grandes découvertes de la nature, il était là. Mes premiers émois musicaux et cinématographiques, il était là. Mon goût nouveau pour le sport et cette liberté corporel, il était là. Je peux même dire qu’il m’a fait aimer la lecture et qu’il m’a ouvert totalement une curiosité qui ensuite, ne s’est jamais rassasiée.

Comme les meilleurs amis du monde, nous avons partagé du temps et il m’a fait connaître des amis. Il me semble bien que c’est à cette période que j’ai entendu ma voix pour la première fois. Moi qui restais solitaire et silencieux, je me suis mis à rire, à chanter et à parler de tout et de rien avec des gens que je ne connaissais pas.

Sans que je m’en rende bien compte, il m’a projeté dans un  monde d’insouciance et de légèreté, où je n’étais entouré que des plus belles filles.

A cette période nous nous sommes fréquenté régulièrement. Il était toujours pour moi de bon conseil.

Avec le sport, il m’avait révélé la camaraderie et le respect des autres. Avec mon premier boulot, j’ai découvert la solidarité et la lutte contre l’injustice.

J’avais gouté à ses largesses, je ne pouvais que lui consacrer ma vie.

Bien sûr, j’avais bien encore quelques doutes de temps en temps mais il ne me laissa plus jamais sombrer.

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans nouvelle
commenter cet article

commentaires

(Clovis Simard,phD) 26/02/2012 19:34

Voir mon blog(fermaton.over-blog.com),No-9. THÉORÈME CARTER. - LE BONHEUR INCARNÉ !

libre necessite 26/02/2012 21:35



Merci Clovis, Je passerai bient^t amicalement Dan



flipperine 21/02/2012 17:48

il est vrai que lorsqu'on est jeune on ne voit pas le bonheur passé, on ne le comprend pas encore

libre necessite 21/02/2012 20:02



Merci Flipperine, oui il faut la maturité. DAN



Alice 20/02/2012 23:05

Le bonheur est discret, on le reconnait bien tardivement. Un beau ressenti avec la maturité, je pense. Bises

libre necessite 21/02/2012 08:24



Merci Alice de ta compréhension Bises Dan



corinne56 20/02/2012 21:05

Bonsoir Dan,

J'ai compris en vieillissant que le bonheur n'exclut pas la souffrance et que chacun a sa manière de le concevoir et de le définir. Le bonheur est à côté de nous mais le savons nous à trop le
chercher. Pour l'atteindre il faut avoir vécu. Et si parfois on l'associe à une montagne de plaisirs il reste incertain et fragile. Il renvoie l'individu au savoir de ce qui pourrait le rendre
heureux. Merci pour ce partage qui fait le bonheur des lecteurs. Bisous et douce soirée. Corinne.

libre necessite 20/02/2012 22:45



Merci Corinne, parfois il faut aussi s'en accorder le droit. Bises dan



valdy 20/02/2012 20:28

Je le ménage (l'aménage ?) cet ami. Je l'aime pour sa simplicité, sa façon de me rendre philosophe car il faut d'abord tourner les dos aux bonheurs imposés, pour trouver le sien (qui ressemble un
peu à l'âme soeur mais pas que ...)
Je vais lire la 2ème partie ...

libre necessite 20/02/2012 22:43



Merci Valdy, je vois que tu as des dispositions. Bises Dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->