Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 10:29

Willia-Fife.jpg

 1 -Construction William Fife et achat par Eric Tabarly

La saga des Pen Duick commence en Ecosse dans le petit village de Fairlie dans l’estuaire de la Clyde  en 1898 par la conception d’un voilier de 15m10  par l’architecte naval William Fife, troisième du nom.

William Fife III (1857-1944),  faisait partie de la troisième génération d'une famille d'architectes navals et de constructeurs écossais. Établi dans un chantier sur la plage du village, Fife commença la construction de yachts  et surpassa vite les réalisations de son père et son grand-père jusqu'à devenir l'un des principaux architectes navals du moment.

Après le succès de son bateau Dragon (1888), Fife adopte un dragon stylisé comme emblème ; les bateaux sortant de Fairlie deviennent ensuite reconnaissables à ce logo.

Le chantier Fife acquiert également une réputation pour la qualité extrême de la construction de ses bateaux. On reconnaît actuellement qu'il y a un peu moins de 100 bateaux Fife encore en existence dont 50 environ naviguent toujours.

 Parmi les plus grands, on trouve Altair (1931), Belle Aventure (1929), Cambria (1928), Halloween (1926), The Lady Anne (1912), Moonbeam III (1903), Moonbeam IV (1920), Mariquita (1911) et Tuiga (1909) qui courent encore les régates  européennes

Fife conçoit deux voiliers pour la Coupe de l’América commandés par le magnat du thé Thomas Lipton, qui courut la Coupe cinq fois.

Il meurt en 1944, sans s'être marié et sans héritier ; Le chantier continua sous la direction de son neveu mais n'atteignit jamais la renommée de son oncle.

2012-12-16_205540.jpgDragon emblème de Wiliam Five

 

« Yum » est un cotre aurique de 17m60 hors tout (Coque de 15m10), conçut par William Fife, il sera construit au chantier Gridiron and Workers Carrigaloe, près de Cork en Irlande pour, son premier propriétaire Adolphus Fowler . Guy Tabarly, le père d’Eric, l’achète en 1938 à la famille Lebec de Nantes.  , et devient son quatorzième propriétaire

En breton Pen Duick signifie "Mésange à tête noire". (Pen = Tête, Du = noir, Ick est la contraction signifiant petit)

Éric Tabarly découvre la voile à l'âge de trois ans à bord d' « Annie », le bateau familial.

A la demande d’Eric Son père qui cherche à vendre  Pen Duick  à cause de travaux trop onéreux à réaliser lui cède  en 1952.

Eric est âgé de 21 ans et c'est à son bord qu'Éric a appris à naviguer

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Voile et Voiliers
commenter cet article

commentaires

valdy 06/02/2013 19:34

Cap'tain Dan,
J'savions qu'tu parlais l'Breton couramment, mais j'savions point qu'un bateau (raffiot ...?) pouvait vivre si longtemps... ;-)

libre necessite 07/02/2013 17:28



Oui Ma ptite dame un vieux batau mais bien entretenu. Bises chère Valdy. Dan  



flipperine 02/02/2013 23:51

ce fut un grand navigateur eric

libre necessite 03/02/2013 18:41



Oui Flipperine un breton fier et courageux Dan



clara65 01/02/2013 19:38

Une belle saga et un sacré talent pour tous les gens dont tu parles.
Bonne soirée, Dan.

libre necessite 01/02/2013 20:36



Merci Clara, Un Lorientais d'adoption qui a laissé plein de souvenirs dans le pays. Bises Dan



Esclarmonde 01/02/2013 16:58

J'ignorais les racines écossaises et irlandaises du Pen Duick, un bel exemple d'échanges entre peuples celtiques. Bien que je ne sois pas très branchées sur les courses de bateaux, j'avais été
touchée par la disparition de Tabarly, un vrai marin... Bises

libre necessite 01/02/2013 18:31



Bonsoir Esclarmonde , à Lorient son histoire et ses bateaux nous lient particulièrement à Tabarly. Bon week end Dan



Nina Padilha 01/02/2013 16:33

Pauvre Tabarly...
Un grand marin !

libre necessite 01/02/2013 18:25



Merci Nina, c'étai aussi un marin inventeur. C'est ce que je vais tenter d'expliquer. Bises Dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->