Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 07:45

 

La Gavotte en Bretagne serait une des toutes premières forme de danse qu'elle est connue, plus précisément l'ancêtre de la Gavotte montagne ; le Trihori dansé en Bretagne au XVème siècle jusqu’au XVIème siècle.

La dañs tro (autre nom de la Gavotte), tire son nom de « tri c'hoari » qui signifie en Breton ‘Trois jeu’ dans le sens tripartite, Jean-Michel Guilcher dans son recueille ‘Tradition populaire de danse en Basse-Bretagne ‘
Le terme Gavotte, est en faites erroné. La désignation sous le nom « Gavotte » viendrai d’observateurs étrangers qu’ils les nommèrent ainsi pour leurs légères ressemblances aux Gavottes de France en vogue au XVIème siècle.
Néanmoins le nom Gavotte est le nom le plus courant pour désigner les dañs tro, le nom a été bretonnisé par « Gavotenn ».

Les dañs tro et ses dérivées (Gavotenn ar Menez, Plinn, Fisel etc.…) sont tripartites ; « Ton simpl ou ton Kentañ= partie vive », « Tamm Kreiz ou bal= partie lente », « ton doubl ou Ton Diwezha = partie vive »,

Leur style en tient au maintien, les danseurs étant fermement liés en se donnant les bras sur la hanche en se tournant légèrement vers la gauche. Il en résulte une suspension verticale des danseurs, une petite trépidation verticale des mains, une légère oscillation naturelle de la ligne de danse. Par exemple, les gavottes qui se sont ouvertes en chaîne progressent plus et la suspension verticale en est d'autant moins importante

Le style de l'accompagnement musical (Kan ha diskan ou couple de sonneurs) colle à la danse.

Le nom « gavotte » est en fait impropre ; il n' y a aucun rapport entre la gavotte de tradition française et la danse pratiquée en Bretagne sous ce même nom. En effet, contrairement à l'an-dro, aux laridés et ridées, aux ronds de Landéda et de Loudéac, les gavottes ne dérivent pas des branles de la Renaissance française, mais probablement des trihoris anciens d'influence bretonne, tout comme le Kost ar c'hoad. Ce terme abusif de gavotte a été employé par des observateurs étrangers à la région qui y ont vu des ressemblances avec ce qu'ils appelaient gavotte. Mais le mot est rapidement passé en breton Gavotenn.

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Danses Bretonnes
commenter cet article

commentaires

cecyle 24/11/2011 23:55

C'est bon ça aussi!!!
Par contre ça me met pas vraiment en condition pour dormir!!! :p
C'est qu'il m'a l'air d'y avoir des musiciens craquants en plus...;)
Hihi
Non!!!
J'ai rien dit promis!
Bisous mon seul et unique breton adoré!!! :)

libre necessite 26/11/2011 17:42



Ma petite cecyle, toujours à provoquer ma jalousie ... Surtout avec ces beaux musiciens je ne peux pas lutter. Bises Dan



Déclic Photos 18/11/2011 13:55

Bonjour Dan, merci pour ce billet très bien documenté et sympathique vidéo. C soir je vais retrouver un peu la Bretagne au Zenit de Dijon avec le spectacle de Nolwenn Leroy.
Bonne fin de journée
Dan

libre necessite 18/11/2011 14:02



Merci Roger, passez une bonne soirée Bretonne même si Nolwenn Leroy n'a pas très bonne presse par ici. Amitiés Dan



ceciliabulle-bulle-bulle 17/11/2011 20:07


Et il en est qui se fabrique à ... Dinan ... charmante cité médiévale où il fait bon vivre ;o)))) J'ai enfin compris pourquoi je n'ai jamais réussi à la danser. Merci Dan, bises


libre necessite 17/11/2011 20:29



Bonsoir Cécilia, je suis plus galettes que gavottes. Mais pour la danse je suis toujours partant. Bientôt une leçon pour ceux que çà tente, il suffit de compter jusqu'à 8 . Bises Dan



Pénéloop ! 17/11/2011 17:16


Hum...

Les petites gavottes craquantes et croquantes,

c'est avec le café !!!

Loop


libre necessite 17/11/2011 18:59



Ah oui je ne disais bien.... Bises Dan



valdy 17/11/2011 16:08


Quelle belle jeunesse pour une danse du XVème siècle !
Bisou,
Valdy


libre necessite 17/11/2011 16:21



Oui Valdy, une vieille recette d'un barde qui fabrique une potion magique. Bises Dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->