Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 05:15

DSC_6489.JPG

 

Leur voyage fut si long

Partis désespérés

Ils posent leur galion

Sur la terre désirée

 

L’accueil reste une énigme

De cette  population

Par trop pusillanime

Craignant l’effraction

 

Les messages échangés

Par trop insolites

Ne laissaient présager

Cet énorme satellite

 

Dans la campagne profonde

Ils ont touché au but

En découvrant un monde

En apparence sans tribut

 

Sorti dans l’atmosphère

 Estimé respirable

Devinant une biosphère

En tous points habitables

 

Bientôt les émissaires

Venus à leur rencontre

Face à face nécessaire

Sans Hasarder la montre

 

Entrevue surprenante

Par tant de ressemblances

Aussitôt bienveillante

En faisant connaissance

 

Car les uns et les autres

N’étaient que des humains

Jouant les bons apôtres

Retrouvant leur chemin

 

Etrange mésaventure

D’une mission oubliée

Retrouvant leur culture

Enfin réconciliés

 

 

Des hommes partent et reviennent

Recouvrant tout espoir

Car de façon pérenne

 Regagnent leur terroir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Poème
commenter cet article

commentaires

Lenaïg Boudig 04/03/2012 20:28

Ah, j'aurais envie d'en savoir plus, Dan ! J'exagère, sûrement, tu as choisi la fin d'une épopée, la rencontre d'humains revenus de loin avec les humains restés sur la Terre. Mais, quand même, pour
quelle mission étaient-ils partis ? Pourquoi ont-ils décidés de revenir ? Et ont-ils voyagé dans le temps autant que l'espace, il a bien fallu !
J'y vois le beau symbole de l'étranger qui n'est que le reflet de soi-même et qui fait peur au premier abord ! Bises.

libre necessite 04/03/2012 20:43



Merci Lenaïg, Einstein nous a ouvert des horizons, un vaisseau spatial parti pour une longue période revien sur terre où ils ont été ttalment oubliés. Du coup le vaisseau est considéré comme un
intrus  et un risque pour la terre... mais tous arrivent à communiquer avant le drame. Bises Dan



valdy 03/03/2012 23:39

::))
Peut-être que tu avais fait le voyage dans la lune avant elles, ce n'était qu'un décalage temporel ...
Dors bien,
Valdy

libre necessite 03/03/2012 23:49



Merci Valdy, très bonne nuit dan



valdy 03/03/2012 21:12

Vivre en milieu clos, dans l' espace, comme dans un ermitage et revenir sur terre, parmi ses frères humains. Il y a aussi St Jacques et son chemin, il parait que, lorsque l'on revient, l'on n'est
plus tout à fait le même, ni tout à fait un autre ...
Valdy

libre necessite 03/03/2012 22:47



Merci Valdy, j'apprécie particulièrement cette comparaison à la diférence que ces astronautes perdus un temps interminable, ne sont pas reconnus par les leurs. Mais probablement qu'eux même ne se
sentent pas non plus tout à fait les mêmes.


cela me fait penser à l'histoire d'un mec qui croise une dame à qui il dit bonjour mais elle ne répond rien car elle ne semble pas le reconnaitre. Après tout ce dit il, ce n'était sans doute pas
elle ... et il ajoute, après tout ce n'était même sans doute pas moi.


Inutile de dire que je n'ai jamais fait un tabac avec cette blague qui ne faisait rire que moi. A la réflexion, je réalise aussi pourquoi toutes les filles à qui j'ai pu raconter cette histoire
durant mon adolescence... mon fuient comme la peste.


Bises Dan 



le Chaton 03/03/2012 20:57

Tu devrais penser à un recueil de poème....

libre necessite 03/03/2012 22:33



Merci Chaton de cette appréciation charmante. Pour l'instant j'ai déjà fort à faire avec la sortie de mon roman mais un receuil de poésie pourquoi pas. Bises Dan


PS: Si tu avais raté les deux articles intitulés "Tournoi des six nations féériques"... tu y trouveras un petit signe personnel...



Rose 03/03/2012 19:36

Retour au bercail d'astronautes en mal du "pays"...
Bisous et bon WE
Rose

libre necessite 03/03/2012 20:44



Merci Rose, étranges ces astronautes partis depuis des dizaines d'années et oubliés par leurs congénaires au point d'être pris pour des aliens. Bises Dan 



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->