Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 05:53
Le fest-noz breton a été inscrit hier au patrimoine immatériel de l'humanité par un comité intergouvernemental de l'Unesco, réuni à Paris. La candidature de ce rassemblement festif basé sur la pratique collective des danses traditionnelles de Bretagne, accompagnées de chants ou musiques instrumentales, était présentée par la France.
 
Le mouvement culturel breton a préservé cette expression d'une pratique vivante et en perpétuel renouvellement de répertoires de danse hérités avec plusieurs centaines de variantes et des milliers d'airs traditionnels. Le fest-noz se caractérise par une grande convivialité, une très importante mixité sociale et intergénérationnelle et une ouverture aux autres.
 
Ces festivités organisées à l’occasion des mariages et des rassemblements  paysans pour ponctuer  les journées de travaux collectifs ont presque totalement disparu dans les années 1930.Tombé en désuétude après la Seconde guerre mondiale, le Fest-Noz va connaître une seconde vie dans les années 1950 pour devenir des rassemblements publics dans des salles avec des musiciens sur scène.
Il faudra attendre encore une vingtaine d'années avant de connaître un véritable engouement en profitant du succès de la musique celtique portée par Alan Stivell.
Dans les années 1970, les Festoù-Noz, restés limités au Centre-Bretagne, vont s'étendre à l'ensemble de la région. Ce phénomène sera aussi un élément fort de revendication et d'affirmation identitaire.
Ces soirées où l'on transpire beaucoup vont s'installer comme un des piliers de la culture bretonne.
Aujourd'hui, on dénombre environ un millier de Festoù-noz chaque année en Bretagne, mais aussi partout où se trouve une forte communauté bretonne, comme en Ile-de-France. Ils peuvent rassembler de quelques dizaines  à plus de 8.000 personnes par exemple pour le plus important d'entre eux qui a lieu en novembre à Rennes (Festival Yaouank).
Cette pratique a permis à des dizaines de groupes de musiciens et de chanteurs de développer  et de rénover tous les thèmes traditionnels grâce à  des instruments qui, au delà  des traditionnels bombardes et binious, se  sont élargies aux guitares, violons, accordéons ou même instruments électroniques.
Le Fest-Noz  est une occasion d’échange fusionnel entre danseurs et musiciens, tous abandonnés à leurs Gavotte, Laridé, Plinn ou An Dro, pour ne citer que les danses les plus connues. En ligne, en rond, en couple ou en quadrette, la variété des figures est bien plus diversifiée qu’il n’y paraît.
Au début de ce 21eme siècle, Il s’agit aussi d’une forme de résistance à l'uniformisation de la culture occidentale.

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Danses Bretonnes
commenter cet article

commentaires

Eve Océane 07/12/2012 10:29

Ah, le son de la bombarde !… et ces farandoles aux quelles tous s'accrochent, jeunes ou vieux, bons ou mauvais danseurs.
Il serait difficilement imaginable que le fest noz s'éteigne.
Où que l'on aille, il s'y trouve un(e) breton(ne) qui le transporte avec lui.
Il y a quelques années, j'étais à un congrès auquel participaient des gens de toute la France. S'en détachait un Breton, à longue barbe blanche avec son biniou. Il enchantait chaque moment de pose
et, lors de la soirée de clôture, a de loin plus marqué les souvenirs que tout ce que les organisateurs avaient pourtant très bien préparé.

libre necessite 07/12/2012 18:41



Merci Eve, Dans le vieux Barcelone, un groupe de musique catalane a joué, à notre grande surprise des thèmes bretons. Biensûr nous avons dansé et la fête a tét inoubliable. Bises Dan



Esclarmonde 07/12/2012 08:26

j'ai appris cette excellente nouvelle aussi et j'ai pensé à toi ! Une belle inititiative car, comme tu le dis si bien, il y a une uniformisation des cultures et je crains aussi, une action
souterraine contre la convivialité, ah la tristesse des sorties en boîte de nuit (!). Je n'ai jamais assisté à une Fez Noz que j'imagine un peu proche des ceillidh irlandais... Bises

libre necessite 07/12/2012 09:12



Oui Esclarmonde en effet je pense aussi que l'ambiance est proche. Au travers des festou-noz ce sont ces cultures populaires qui sont reconnues. Bises Dan



Mandoelle 07/12/2012 07:46

Bravo, voilà une reconnaissance qui doit vous enchanter. Être breton çà a du sens pour vous. Bises. Joelle Colomar

libre necessite 07/12/2012 09:11



Merci Joelle, me voici passé d'un sujet de curiosité pour touriste à un objet d'étude ethnologique et anthropologique . Bises Dan



flipperine 06/12/2012 18:31

c'est une bonne nouvelle pour perdurer les traditions

libre necessite 07/12/2012 09:09



Merci Flipperine, une reconnaissance des cultures populaires Bises Dan



Catheau 06/12/2012 17:20

Ainsi quand vous dansez, Dan, avec votre petite-fille, vous appartenez au Patrimoine mondial de l'UNESCO : chapeau (rond) bas !

libre necessite 07/12/2012 09:08



Merci Catheau , Oui me voici devenu un sujet de recherche anthropologique et ethnologique à la fois. Bises dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->