Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 23:16

P1090920.JPG

Qu'est ce que les humains trouvent de si fascinant dans l'empilement de pierres ?

On en trouve des exemples un peu partout dans le vaste monde.

Etrangement, souvent leur nom signifie humain. Ainsi, en Allemand et en Néerlandais, les cairns sont appelés respectivement Steinmann et Steenman, qui signifient littéralement « homme de pierre ».

Dans l'antiquité, en Grèce, on trouvait déjà des empilements de pierres pour marquer les routes.

On trouve beaucoup d'empilements de pierre au sommet des montagnes ou pour marquer des itinéraires. Ce n'est peut être pas un hasard si les empilements de pierres sont souvent assimilés a une représentation d'humain.

En Bretagne, ces empilements de pierres sont le plus souvent appelés des cairns. Le mot vient de l'écossais Càrn. Il désigne plusieurs types de collines ou des tas de pierres naturels. En Ecosse, l'empilement de pierre sur des collines semble être une vieille coutume.

Parfois, les empilements de pierre sont destinés à être des tombeaux. Au Néolithique cette pratique était très courante, en Inde ou au Tibet, les Stûpas ont probablement été érigés pour les mêmes raisons. En Bretagne, le grand Cairn de Barnenez est un bon exemple d'un ensemble de tombeaux recouverts de pierres.

En latin, on parle de Tumulus pour désigner une bosse qui recouvre une tombe. Le tumulus peut être très simplement fait de terre, ou plus élaboré avec un empilement de pierre, ou encore construit avec une chambre funéraire mégalithique. Ce dernier type de tumulus est plus connu sous le nom de Dolmen.

On a l'habitude de se représenter les dolmens comme des grandes tables de pierres empilées. Mais on oublie parfois qu'à l'origine la structure de pierre était totalement recouverte de terre. C'est l'érosion qui a enlevé la terre au fil des siècles et qui nous permet de voir les empilements de pierre à nu.

Je ne saurais trop conseiller la visite d’un Cairn appelé Tumulus de Gavrinis sur une petite île au milieu du golfe du Morbihan accessible par bateau exclusivement en visite guidée. (Je consacrerai un article sur ce monument exceptionnel à plus d’un titre)

L'engouement pour les empilements de pierre est universel chez les humains.

De part sa nature, l'être humain est un être qui se bat contre l'entropie, contre le nivellement et l'usure qui règne dans tous les systèmes physiques. L'être humain est un bâtisseur. Il se bat contre le temps. La pierre est un des matériaux qui résiste le plus à l'usure. C'est probablement pour ça que l'on ne retrouve que des empilements de pierres des civilisations disparues.

En construisant des empilements de pierres, l'humain se révolte contre les lois de la physique. L'empilement de pierre est donc le symbole de la volonté humaine de résister aux dures lois de l'univers !

couloir-1-.jpgcouloir du cairn de Gavrinis

Si vous vous rendez sur l'île de Sein, un petit message.

Sur des sites naturels très visités, on constate une érosion touristique qui s’ajoute à l’érosion naturelle sur des lieux vulnérables. C’est le cas de la côte ouest de l’île de Sein.

Celle-ci n'est pas formée d'un soubassement rocheux continu mais en grande partie de vastes plages anciennes, formées de galets entassés. Son altitude moyenne est de 1.5m ce qui lui valut d’être submergée par une vague en 1830, 1868 et 1897.

Il est primordial de ne pas prélever un de ces galets en souvenirs ou même de composer des empilements qui déstabilisent la grève et participent largement à l'érosion de l'île.

gavrciel-1-.jpgCairn de Gavrinis

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Bretagne
commenter cet article

commentaires

Suzâme 09/08/2011 17:25


Bonjour Dan,
Bel et intéressant article sur le cairn. Ignorante sur la question, j'imaginais que cela pouvait être une tradition indienne en mémoire des morts. Tu remontes à l'origine de la signification et de
l'utilisation humaines des pierres et j'apprécie ton alerte concernant les galets de l'île du Sein. J'aime tellement les galets qu'avant ton message, je n'aurais pas songer à déstabiliser la
nature. Sinon à ta lecture, tu me donnes envie d'aller explorer le Golfe du Morbihan. A bientôt. Suzâme


libre necessite 10/08/2011 11:31



Bonjour Suzâme, ravi si je donne envie d'une telle découverte le golfe du Morbihan est riche à plus d'un titre. Bises Dan


 



Jj 09/08/2011 16:36


il est évident qu'en tout temps les gens ont du chercher leur équilibre en empilant des pierres... certains n'y arrivent pas, et sont déstabilisés à jamais, d'autres y arrivent et l'on parle de
leur exploit pendant des siècles !
Jj


libre necessite 10/08/2011 11:21



Bonjour Jj, belle manièr de voir les choses Dan



valdy 04/08/2011 09:53


Pour le philosophe, c'est l'étonnement qui fait avancer l'humain. Et l'autodidacte, curieux, n'a jamais fini de s'étonner et d'avancer -en choisissant librement ses maîtres à penser... Ravie de
trouver un pair en ta personne.
Amicalement,
Valdy


libre necessite 04/08/2011 09:58



Merci de ce partage Valdy. Très bonne journée. Dan



Frieda 04/08/2011 07:41


Bonjour Dan,
Je suis venue découvrir ton univers en suivant le conseil de Joëlle.
Dans les massifs montagneux au nord de mon pays, il y a des monts
d'empilements de pierres, majesté de la nature ces monts que j'ai admiré il ya quelques années...
Bonne journée
Frieda


libre necessite 04/08/2011 07:50



Bonjour Frieda, bienvenue chez moi. Très bonne journée Dan



valdy 03/08/2011 20:52


Bonsoir Dan,
Bonsoir Dan,
J'aime beaucoup ton blog, au carrefour de l'artiste, poète et sculpteur, de l'historien, du conteur de la Bretagne et parfois même de Géo-trouve-tout. Cet article sur la pierre m'a particulièrement
intéressée pour sa dimension universelle sur l'humain et son rapport à la pierre.
Bonne soirée,
Valdy


libre necessite 03/08/2011 22:38



Merci Valdy pour ce commentaire qui me touche particulièrement. En réalité , j'ai la curiosité d'un autodidacte, parti dans des petits boulots sans le bac en poche, j'ai d'abord été aide soignant
pour ensuite faire de la biologie médicale en laboratoire et enfin dans l'insdustrie où j'ai fait de la recherche  en hémostase sur les médicaments anti thrombotiques. Pour terminer
directeur des projets stratégiques dans une société leader mondiale dans son domaine. Alors comme tu peux le constater l'éclectisme est une seconde nature. Bises Dan 



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->