Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 08:51

Photo-fabien-Morel.jpgphoto Fabien Morel

La banquise était épaisse et en dehors d'une vie microscopique au ralenti, tout semblait parfaitement immuable depuis des temps immémoriaux pour encore plusieurs milliers d'années.

Une modification climatique radicale  était annoncée mais sur place tout semblait immuable.

Pris au piège dans une grande épaisseur de glace,  se trouvaient des cristaux aux jolies formes étoilées. Entremêlées étroitement, ce voisinage avait créé depuis si longtemps qu'une communauté solidaire et sympathique les réunissait. On pouvait même dire qu’une conscience collective les animait et qu’il faisait bon vivre dans cette pénombre légèrement bleutée.

Régulièrement, il se produisait des craquements violents accompagnés de bruits sourds, le plus souvent assez éloignés.  Localement une telle déchirure  s'était produite il y a bien longtemps en plein milieu de leur bloc tout proche  mais tous ces cristaux millénaires ne voulaient plus y penser.

La vie était douce et chaleureuse, trop douce et trop chaleureuse certainement car un réchauffement de la banquise avait débuté depuis peu et s'amplifiait d'année en année.

 La notion d'été était ici très théorique  mais il fallait bien se rendre à l'évidence, tous les ans  à la même période, les bruits de rupture se faisaient  plus fréquents.

Un beau jour, une violente fracture se produisit, séparant  un énorme bloc précipité dans la mer qui se mit à flotter en dérivant doucement vers le large. Avec une rapidité déconcertante  cet iceberg diminua  de taille.  Chaque jour l’énorme masse basculait pour retrouver un nouvel équilibre de flottaison . Il fallait se rendre à l'évidence tous allaient bientôt perdre leurs belles allures cristallines pour être mêlés  à cette immensité d'eau salée sous une conformation nouvelle.

La tension était à son comble.

 

Toute résistance pourtant était veine  et toutes les promesses d’union et de fraternité  échangées ne semblaient pas très réalistes. La communauté des ces molécules d’eau était bien prédestinée à se dissoudre.

eau-pure-1-.jpg

La dislocation était inévitable et la dispersion parfaitement prévisible, pourtant certaines liaisons chimiques montrèrent  des dysfonctionnements étranges. Est-ce à cause d’une forte cohésion due à  leur longue promiscuité, des forces d’attractions décuplées par une peur violente  ou simplement la puissance d’une affection profonde ?

 

Pourtant un petit noyau de particules restait solidaire alors même que leurs atomes  se distendirent  pour atteindre la souplesse nécessaire à la liquéfaction.

Ils s’habituèrent malgré eux, à leur nouvelle structure et apprirent à voguer au gré des courants. Cette instabilité nouvelle engendra bien quelques  désagréments  mais une fois parfaitement amarinés, ils apprécièrent leurs nouvelles conditions  de vie.

Leur communauté n’avait connu qu’une longue existence d’attente et d’immobilisme, dans ces fonds marins les flux étaient rapides et le spectacle permanent.

Arrivés vers les caraïbes, une chaleur soudaine se révéla. Cette  nouvelle menace les mena très vite jusqu’à des températures inhabituelles.

Le nouveau maitre du jeu s’appelait Gulf Stream. Un voyage transatlantique leur était promit.

Au bout de la traversée, plusieurs molécules d’eau autour d’eux  s’étaient déjà littéralement envolées. Ils n’échapperaient pas à ce phénomène d’évaporation et il fallait donc encore s’attendre à une nouvelle transformation radicale de leur constitution....

A suivre

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans nouvelle
commenter cet article

commentaires

flipperine 10/10/2011 14:29


tous ne paysages changent en ce moment


libre necessite 10/10/2011 17:48



Bonsoir Flipperine, Merci de toutes ces lectures. dan



Line 07/10/2011 16:22


je vais lire la suite


libre necessite 07/10/2011 17:15



Merci Line



Iddril 06/10/2011 22:38


Bon, cher Dan, je lirai ton article demain;ce soir, mes neurones ne fonctionnent plus. Bisous


libre necessite 06/10/2011 22:58



Bonne nuit Iddril à demain Bises Dan



Esclarmonde 06/10/2011 22:38


Parler du cycle de l'eau de cette façon, c'est vraiment original ! vivement la suite. Bises Esclarmonde


libre necessite 06/10/2011 22:58



Merci Esclarmonde à demain pour la fin . Bises Dan



CECILIABULLE-BULLE-BULLE 06/10/2011 22:21


Dan, Je me suis totalement plongée dans cette contrée. Me voici noyée moi qui ne sait pas nager. Et demain, y aura t il encore des pingouins ?
bises


libre necessite 06/10/2011 22:59



Bonsoir Cecila, j'espère seulement que la fin ne te décevra pas . Bises Dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->