Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 08:42

 Carte-ancienne--gavotte.jpg 

Aujourd'hui danse bretonne sont constitués des anciennes danses traditionnelles pratiquées par les milieux paysans de Bretagne jusque dans l'entre -deux-guerres.

Dans la société paysanne du 19eme siècle, les grandes occasions de danse étaient principalement les noces. Une noce moyenne rassemblait environ 200 à 300 convives et jusqu'à 1 000 personnes, la fête se déroulant alors sur 4 jours. Certaines danses ne se pratiquent qu'à cette occasion, c'est le cas des gavottes d'honneur.

Les dimanches de pardon qui étaient toujours accompagnés de fêtes profanes .donnaient lieu à des danses.

Travail et loisirs étaient intimement liés. On chantait et on dansait entre voisins pour « se défatiguer les jambes » après les travaux agricoles et les corvées. Les pratiques agricoles étaient communautaires et le délassement qui suivait également, regroupant plusieurs villages voisins.

Aussi les occasions de danser sont nombreuses :

  • battre sur l'aire à battre
  • durcir le sol de terre battue d'une maison neuve
  • les corvées (réfection des chemins creux, curage des lavoirs...)
  • les soirs de travaux agricoles

La réalisation d'une aire neuve (al leur nevez) est une des premières fêtes profanes de Bretagne, qui a commencé à disparaître dès la fin du XIXe siècle, l'aire à battre ne se justifiant plus en raison des nouvelles techniques employées en agriculture. Les dernières ont survécu dans certains terroirs jusque dans l'entre-deux-guerres.

Aujourd'hui, les danses bretonnes se pratiquent dans les Festous-noz (Soir) et les Festous-deiz (en journée). Elles sont une distraction populaire très ancrée dans la culture bretonne.

Traditionnellement, les danses bretonnes étaient accompagnées soit par un couple de sonneurs (biniou-bombarde)soit par un ou plusieurs chanteurs (Kan ha diskan). La clarinette et le violon ont eux aussi une place importante dans l'histoire de la musique bretonne au retour de la guerre de 14-18.

Aujourd'hui, de nouveaux instruments de musique ont intégré les groupes de Fest-noz, du plus traditionnel au plus moderne : percussions africaines, guitares du monde entier, violon aux accents de l'est, cuivres... autant de sons différents et originaux qui intègrent et servent l'esprit des danses bretonnes.

Le biniou kozh (cornemuse bretonne) est apparu au 18 emeet a supplanté la veuze avant d'être lui-même plus ou moins supplanté par le biniou braz(cornemuse écossaise) au  20eme siècle. Au 19 eme siècle le violon a supplanté le biniou dans certaines régions avant d'être remplacé par l'accordéon.

A la même époque, la clarinette fait sont apparition. Sans oublier bien évidemment la bombarde, instrument de la famille des hautbois. Elle produit un son particulièrement fort. Le chant, Kan ha diskan en basse Bretagne  ou chants à répondre en Haute Bretagne qui diffère du Kan ha diskan par l'absence de tuilage.

Les sonneurs étaient souvent des professionnels qui officiaient en pays bretonnant et en pays gallo. Il s'agissait souvent de meuniers (qui avaient plus de temps libre) et qui étaient assez mal vus car ils étaient réputés pour séduire les jeunes filles.

Certaines danses commencent par un "appel à la danse". Chanteurs et/ou musiciens entonnent une mélodie ou un air lent permettant aux danseurs d'identifier la danse à venir et de se mettre en place en conséquence La grande majorité des danses, surtout les plus anciennes, sont des danses de groupe, en rond ou en cortège.

Cependant des danses-jeux existent ou ont été importées : An-dro retourné, bourrée deux temps, polka jeu, galop Nantais… etc.

Les danses bretonnes sont principalement issues des branles de la renaissance. La danse étant un des piliers de la culture bretonne.

Historiquement, aussi loin que l'on peut remonter (c'est-à-dire à la Renaissance), il existait deux danses bretonnes : La Gavotte et le Passepied

Les gavottes (y compris le kost ar c'hoadet la suite fisel), dériveraient des trihoris bretons.

 Les passepieds viendraient du Moyen âge (ainsi que probablement le pach pi). À partir de la Renaissance, les branlesse sont peu à peu propagés de la cour vers les classes populaires, Les branles simples ont donné l'hanter-dro.

Les branles doubles (qui dérivent de ronds plus anciens) ont donné l'an-dro, le tour, le pilé menu, le rond de Saint Vincent, les ronds guérandais, les contre-ronds, le rond pagan,...

La Dans Plinn, le Rond de Landeda et le Rond de Loudéac dériveraient également des branles d'influence française.

Les avant-deux, descendent des quadrilles.

Certaines danses en couple sont empruntées à l’est de l’Europe comme la mazurka ou la polka, à la Scandinavie comme le Cochinchine.

Les différentes danses ont continuellement évoluées et atteignent aujourd'hui une très grande diversification (on en compte près de 500).

Yaouank-Rennes.jpg     

  Gavotte des montagnes - Skolvan

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Danses Bretonnes
commenter cet article

commentaires

Jj 09/08/2011 17:17


souvenirs d'enfance !


libre necessite 10/08/2011 11:28



J'ai longtemps coupé avec cette partie de mes racines. J'ai danseé très jeune et j'ai renoué depuis environ dix ans. Amitiés Dan


 



Catheau 06/08/2011 09:27


Un billet très informé qui nous dit l'extraordinaire capacité des Bretons au pied léger à s'ouvrir à d'autres traditions et à les assimiler.


libre necessite 06/08/2011 11:54



Merci Catheau, cet enthousiasme que l'on vit est le garant de la vitalité de cette culture. Dan



ADAMANTE 27/07/2011 23:07


J'espère que tu ne feras pas une interrogation écrite, parce qu'il faudra que je révise sérieusement ! c'est très nourrit et intéressant, ne reste plus qu'à apprendre les pas. Amitiés


libre necessite 28/07/2011 07:02



Bonjour Adamante, bon courage ...tu as sans doute noté qu'il y avait environs 500 danses différentes. Bises Dan



justine 27/07/2011 16:01


J'aime bien les danses et les chants populaires... Ce sont ceux qui viennent du coeur....pour partager !
Et le partage c'est bien ce qui manque en ce moment...
Belle fin de journée.
Justine


libre necessite 27/07/2011 17:12



Merci Justine, avec le début du festival interceltique de Lorient, je vais probablement continuer sur ce sujet. Amicalement Dan



Reinette 27/07/2011 08:47


bel historique qui a étendu mes connaissances limitées sur le sujet
bisous


libre necessite 27/07/2011 09:03



Merci reinette , étant Breton et danseur, je n'ai que peu de mérite. Dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->