Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 06:03

Suite …

 5549-1-.jpg

4-          Conscience collective de l’humanité

 

Le corps est un produit de l’humanité depuis la nuit des temps, mais qu’en est-il de l’âme ?... Et avec elle, les idées, les rêves, les passions, les émotions, les phantasmes…

Pour tenter de répondre à cette question, que nous apprend la  philosophie ?

 Dépourvu de croyance religieuse, je choisis d’éviter tous ces penseurs qui à la suite de Saint Augustin répondent par l’esprit divin à toutes les questions échappant à leur raisonnement.

La promesse d’un paradis ne m’est pas utile pour faire face à ma propre mort mais la perspective d’une réincarnation sous une quelconque forme de vie, ne me satisfait pas plus.

Ma profonde solidarité avec l’humain dans sa forme contemporaine, comme dans son histoire la plus ancienne, m’oriente vers d’autres hypothèses.

 

 « L’histoire telle qu’elle se fait est le moyen de la formation du sujet collectif. L’histoire est le "je pense"   de l’humanité et constitue la conscience qu’elle a d’elle même »

  Auguste Comte (Philosophie des sciences)

 

L’existence d’un individu ne peut donc se concevoir que dans le prolongement de l’existence de ses ancêtres et dans la cohabitation avec les humains qui l’entourent dans un contexte actuel.

Nous sommes chacun ce maillon minuscule et éphémère, qui n’est pas une finalité. Il faut donc faire fructifier ses acquis afin de poursuivre la chaîne et collaborer à la démarche  commune en fonction de ses possibilités.

 

« Il existe un cogito collectif, réseau immense de relations individuelles, synchroniques et diachroniques, mémoire, savoir, langage. Il est difficile d’en penser l’unité. Son identité est floue, la science de l’homme s ‘efforce de l’approcher. »

Auguste Comte (Philosophie des sciences)

 

A sa naissance, l’individu est, malgré lui, porteur de cette évolution.

Ce patrimoine de l’espèce est confié à l’individu,  affiné dans sa carte génétique spécifique,  en lien avec ses ancêtres, qui définit ses possibilités  physiques ainsi que ses capacités psychiques et intellectuelles, mais c’est le cadre social et son éducation  qui concrétisent son développement personnel et par conséquent, sa contribution au projet collectif.

 Albert_Jacquard_-_May_2009-1-.jpgHommage à Albert Jacquard, généticien et philosophe

Le potentiel de matière consciente qui nous est confié à la naissance et que notre environnement aide à faire fructifier, nous confère au cours du temps une grande responsabilité.

 

Serais-je capable d'apporter une contribution personnelle à cette humanité?

Pas de postérité, pas de mérite personnel dans cette course de relais. La contribution ne sera qu'infime et anonyme.

L'acquisition du savoir et sa transmission participe à cette évolution dans le temps mais le doute, la contestation et l'imagination seront les vrais moteurs d'une conscience créative.

  « Il faut renoncer à la transparence apparente des théories métaphysiques pour aborder la forme complexe et dense du cogito collectif qui ne se connaît lui-même que relativement (par l’histoire, par la science de l’homme) sans pouvoir jamais se penser clairement ou se représenter. »

 Auguste Comte (Philosophie des sciences)

 

5-         Quelques conclusions provisoires

La matière même de la vie s’est organisée pour nous faire individu unique en mettant à notre disposition du matériel organique qu’elle a déjà maintes fois utilisé et qu’elle retransformera encore longtemps après nous.

Par l’intermédiaire d’un matériel génétique incroyablement riche, nous avons reçu de nos ancêtres tout ce qu’ils ont accumulé avant nous de génération en génération.

Ce petit supplément d’âme qui nous a été confié le temps d’une existence de sentiments  et d’émotions, nous allons devoir le restituer à l’humanité.

 L’essentiel dans l’existence n’est il pas résumé dans ce passage de témoin ?

Alors n’ai-je pas le devoir de faire fructifier au mieux cette matière sensible avant d’en être dépossédé ?

 

Il ne m’est pas si difficile d’être ainsi réduit à ce maillon émotif et sensible, qui regroupe les concepts les plus élaborés, des émotions les plus fortes comme les plus subtiles, des valeurs humaines universelles et d’une éthique aboutie imprégnée de tolérance.

 

C’est bien pour cela que j’ai choisi qu’à ma mort, mon corps sera incinéré et les cendres répandues dans l’océan, afin de permettre à ce carbone qui me constitue aujourd’hui, qu’il puisse rapidement constituer la vie de nouveau.

L’enveloppe charnelle  de chacun revient plus ou moins rapidement au monde vivant, transformé dans la chaîne alimentaire. Il m’est agréable d’imaginer ce retour au monde marin.

En attendant, que faire de cette conscience qui est mienne encore pour quelque temps? 

L’indignation s’impose, pour refuser l’injustice sociale, les inégalités et l’arrogance des puissants.

L’implication totale dans la vie avec acuité, indulgence et respect.

L’approfondissement culturel dans les domaines qui attisent ma curiosité.

La pratique artistique aussi est importante mais sans aucun espoir de postérité qui n’est que dérisoire.

La réussite d’une vie affective dans le partage.

…Enfin, toutes occasions pour faire vibrer les émotions.

 

 

 

Photos-publiees-2-3685.JPG L'Alpha et l'Oméga - Abbaye du Mont Saint Michel 

FIN

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Essai
commenter cet article

commentaires

Eve Océane 04/12/2012 10:31

J'avais entendu parler de l'éventuelle mémoire de l'eau.
Par contre je n'avais jamais pris conscience, malgré son évidence, du fait que la matière qui constitue notre corps a nécessairement été également constitutive d'autres organismes et a
éventuellement aussi une mémoire.
Ça donne le vertige !
J'ai aussi le souhait (exprimé auprès de mes proches) que mes cendres soient dispersées dans l'océan (… Atlantique, un jour de tempête !…) mais c'est plutôt une forme de romantisme … je n'avais
encore pas pensé à participer à l'élaboration de nouvelles vies …

libre necessite 04/12/2012 15:45



Merci Eve, je suis ravi d'avoir pu t'emmener un peu plus loin sur ces sujets. Bonne soirée dan



Clovis Simard 27/09/2012 22:52

Blog(fermaton.over-blog.com)No.24- THÉORÈME FERMATUM. - Composition de la conscience.

PhilAlètheia 18/12/2011 15:21

Dans le sillage de cette réflexion très fertile, il est vrai que le rapport de l'homme à son histoire et à ses ancêtres pose question...me vient à l'esprit le rêve de mon arrière grand mère que je
n'ai pas connu et qui m'est apparue vraisemblablement sous les traits et le caractère qu'elle a bien eu. Peut-on mettre cela sous le compte seul de la transmission génétique ?

En agnostique mystique que je suis, il me semble que des concepts complémentaires à l'explication de la science positive sont les bienvenus... Jung a ouvert cette voie avec son approche symbolique
de ce qu'il nomme "l’inconscient collectif". Par ailleurs, des témoignages chamaniques récents m'ont révélés à quel point notre vision du rationnel était, sur certaines questions, très étroite en
occident...

Autre question : vivre avec la mémoire et le respect des anciens contribue- t- il au bonheur par contingence, par la libre et simple adhésion à un jugement de valeurs (subjectif), ou bien d'une
manière plus fondamentale et systématique ? L'histoire des hommes, mais de la Vie et de la terre plus largement, si elle n'était pas seulement comprise dans sa segmentation linéaire (passé/
présent/ futur), mais comme un perpétuel mouvement générant et régénérant, simultanéité et libération intarissable d'énergies, apportant à l'être sa persévérance face à l'anéantissement, contenant
en son creuset la réponse de la vie à la vie, expliquerait peut- être l’aspiration naturelle de l'homme- individu à un Tout auquel il appartient et dans une étreinte comparable à celle de la goutte
d'eau dans l'océan... Décuplant l'attachement à la Vie à travers sa Culture perpétrée, révélant le sens illusoire de l'individualité (si bien illustrée par la monade sans portes ni fenêtre de
Leibniz) et la connexion permanente à ce qui fut, ce qui est et ce qui sera.

Une telle approche peut sembler trop intuitive ou trop spirituelle pour certains, mais elle est à mon sens tout à fait envisageable, parfois même perceptible… à la condition d'une émancipation
radicale néanmoins : émanciper le sacré du religieux, le mystique du monacal.

Amicalement,

libre necessite 18/12/2011 19:08



Merci Beaucoup PhilAlèthia, je me doutais que tu aurais plein de choses intéressantes sur ce sujet. A propos de ton rêve de ta grand'mère , la génétique n'apporteaucune réponse mais je pense
qu'il existe beaucoup d'autres vecrteurs pour ce type de communication. Pour le reste je suis plutôt d'accord avec toi, je te remercie d'avoir pu citer des références. Bises Dan



Elo 31/10/2011 10:34


Ta vision n'est pas contradictoire avec la mienne. Je pense aussi qu'elle s'associera aux autres comme tu dis. A vrai dire je crois que l'on fait déjà partie d'un grand tout ! Bisous


libre necessite 31/10/2011 13:59



Merci encore Elo pour ces échanges. Bises Dan



cronin 29/10/2011 12:16


Rebonjour Dan,

Je viens de lire la suite et la fin de ton thème sur la conscience de l'humanité. Cet article traite de façon scientifique ton point de vue, un mélange, sur la notion de l'âme, de notre corps, de
nos sentiments, de notre évolution collective avec les autres, de notre ressenti face à la vie, et de notre implication dans celle ci...
Je respecte tes points de vue, en tant que scientifique, tu les abordes avec beaucoup de logique, rationnelle, même si ta curiosité t'emmène sur cette notion des émotions, qu'engendre l'âme... je
respecte ton point de vue, je me permets de te donner mon point de vue, qui n'a rien à voir avec mes croyances, (même si je crois en la vie et en la mort, et que tout deux sont reliés) car mettre
la mort de côté, ce n'est point voir la vie...
Pour moi, nous avons deux entités distingues : le corps (enveloppe charnelle) et l'âme (enveloppe spirituelle) qui en symbiose, forme l'humain. L'un ne va pas sans l'autre... l'âme n'est point
palpable, elle se différencie avec ce corps, qui vit, qui souffre, qui aime, l'âme est la parcelle de nos émotions, de nos ressentis, beaucoup de sujets, de livres, une vision dans bien des
religions différentes et philosophie de la vie, mais ces deux entités, cohabitent en l'humain, afin qu'il puisse grandir, acquérir l'expérience et avoir cette conscience qui lui permettra de s'unir
à ce monde, dans son vécu, libre à lui de semer au vent, aux champs des prairies, ou à la mer, ces cendres, ou bien de se faire enterrer, selon ses croyances, l'important, est de rester en accord
avec sa foi, avec ses fondements, je ne parle pas de cette foi dans les dogmes, les institutions, mais dans la valeur sacrée de la vie, aimer la vie, c'est déjà S'AIMER SOI MEME, afin d'aimer les
autres et de partager en toute collectivité ce don que nous avons reçu en partage, de par nos ancêtres et de par ce bâton de pélerin, que nous avons tous dans notre main, je parle de ce bâton, qui
nous permet d'avancer dans la vie, en partage, honneur, intégrité, et en don de soi, tu es un scientifique, mais j'aime ta vision, sur ta mort... en attendant, il faut faire du reste de notre vie,
un partage d'émotion, d'amour, envers les autres, ne point fermer son coeur, et s'unir aux autres, dans son quotidien, et dans ce monde... sachons être une lanterne allumée qui ne s'éteint (titre
de mon prochain écrit....) merci Dan, j'ai aimé te suivre sur l'évolution de cette conscience humaine...je te souhaite un bon week-end, ma rose d'amitié, bises. Corinne (Cronin)


libre necessite 29/10/2011 14:52



Merci Corrine de ta lecture attentive. Il ne m'a pas parru y avoir beaucoup de divergences entre nos points devue. Nous réunissons un temps l'âme et le corps, le corps reprend vie sous d'autres
formes comme l'âme que replonge dans l'humanité. Bises Dan 



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->