Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 09:03

P1100894.JPG 

Sur le chemin de halage, à l’écart de toutes habitations… un alambic de bouilleur de cru.

Découverte qui me semblait d’un autre âge car je pensais ces installations interdites ou en tous cas en voie de totale disparition.

Le matériel présenté ici n’était pas en fonctionnement et nous n’avons pas rencontré le bouilleur de cru. La période propice à cet activité est l’hiver.

Un bouilleur de cru, ce n'est pas une profession mais un statut qui découle du statut de propriétaire récoltant, habilité à produire sa propre ean-de-vie.

Depuis 1959, ce "droit de bouillir" n'est plus transmissible par héritage. Depuis 2008  Les bouilleurs de cru ne bénéficiant pas du privilège sont taxés à 50 % sur les dix premiers litres d'alcool pur.

 

 

P1100896.JPG 

Pour la  distillation, les alambics(généralement en cuivre) sont à feu nu, au bain-marieou à la vapeur. On y sépare les produits de distillation : les produits de tête, trop âpres (et contenant une certaine quantité de méthanol dangereux pour la santé), et les produits de fin de distillation (« produits de queue » ou « petites eaux »), moins parfumés et moins alcoolisés, qui sont récupérés et distillés avec les prochaines cuites.

La distillation des eaux de vie était jadis réalisée par un  distillateur avec un alambic ambulant ou fixe mais, depuis l'industrialisation, ce métier tend à disparaître

Le privilège de bouilleur de cru remonte à Napoléon lorsqu'il accorda une exonération de taxes pour la distillation de 10 litres d'alcool pur.

Les photos ne rendent évidement pas compte des odeurs qui entourent tout ce matériel.

 

P1100892.JPG 

Partager cet article

Repost 0
Published by libre necessite - dans Récits
commenter cet article

commentaires

lflipperine 19/06/2011 17:59


et c'est bien dommage pour les odeurs


libre necessite 19/06/2011 18:57



Oui Flipperine car des odeurs il y en avait des fortes



valdy 13/06/2011 23:05


Etait-ce une odeur enivrante ?
Je n'imaginais pas qu'un alambic était en cuivre et de cette taille. Grâce à ton article, je pourrais jouer les affranchies ... (je blague encore). Merci en tous cas, pour ce travail bien
documenté.
Valdy


libre necessite 13/06/2011 23:17



Merci Valdy comme dans chaque découverte, c'est l'occasion qui fait le laron. J'avais déjà vu un alambic de bouilleur de cru mais il y a très longtemps. En fait en dehors de l'odeur et de
l'aspect rustique, c'est très proche des alambics de distillation anciennement utilisés en parfumerie. Voir l'usine Fragonnard à Eze sur la cote d'azur. Bonne nuit Dan 



Lenaïg Boudig 12/06/2011 09:48


Oh si, on imagine l'odeur ! Photos étonnantes, quelle installation ! Un vieil oncle fermier avait un alambic et faisait ainsi de l'eau de vie pour une consommation personnelle et limitée ! J'ai un
vague souvenir de l'avoir vu à l'oeuvre, mais trop jeune pour goûter ... D'ailleurs, je sais que, même maintenant, je n'apprécierai pas, mais les hommes de la famille aimait ... se jeter un p'tit
verre dans le gosier !


libre necessite 12/06/2011 12:10



je ne suis pas adapte des alcools forts mais cette installation fait partie de notre patrimoine. Bises dan



Parisianne-Musardises 11/06/2011 21:44


Perdent pas le nord... un alambic sur la route c'est pour aider le factuer à remonter sur son vélo, hic...
Découverte pour le moins surprenante, merci pour les explications, j'ignorais tout cela !
Anne


libre necessite 12/06/2011 00:44



Très bon week end Anne, à bientôt Bises dan 



ceciliabulle-bulle-bulle 11/06/2011 09:57


Exceptionnel ! ce petit alcool avait il de la cuisse ??? ;)))))
euh si je ne m'abuse...quelques gouttes tout de même sur nos terres ? ;))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))


libre necessite 11/06/2011 10:07



Bonjour Cecilia merci pour cette visite sympathique. Dan



Présentation

  • : Libre nécessite
  • Libre  nécessite
  • : "Venant d’un petit coin de moi même que j’affectionne particulièrement, juste à la lisière de l’âme, lieu secret de mes enchantements passagers" Louis Calaferté
  • Contact

Romans

img522.jpg      img521.jpg      img520-copie-1.jpg

 

Texte Libre

<!--************CODE GEOCOUNTER************-->
<a href="http://www.geovisites.com/fr/directory/actualites_par-theme.php?compte=342271291005"  target="_blank"><img src="http://geoloc9.geo20120530.com/private/geocounter.php?compte=342271291005" border="0" alt="par theme"></a>
<br><a href="http://www.icisonneries.com/sonneries/">sonneries</a>
<!--************END CODE GEOCOUNTER************-->